À soi-même : Pensées PDF

Cet article est une ébauche concernant la psychologie et la sociologie. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. Une image de soi négative peut être le résultat de critiques accumulées qu’un individu a À soi-même : Pensées PDF durant son enfance, ce qui a conduit à endommager son propre point de vue.


Le stoïcisme, dans sa version romaine, était une expérimentation qui durait toute une vie. Pour Marc Aurèle, la philosophie était plus qu’une activité collatérale ; elle était une consolation, comme l’écrira plus tard Boèce, ou bien une thérapie, comme on l’appellerait aujourd’hui
Marc Aurèle était un bon empereur et un homme solitaire. II a été le premier à taire cadrer le bien commun avec le malheur individuel et c’est peut-être ce que sont vraiment les Pensées : un post-scriptum à la République de Platon. Joseph BRODSKY Hommage à Marc Aurèle, 1994

Les enfants en particulier sont vulnérables aux jugements de figures autoritaires. Des victimes d’abus et de manipulation se donnent souvent une image de victimisation. Self-Reference and the Encoding of Personal Information, Journal of Personality and Social Psychology, 35, 677-688. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 20 novembre 2018 à 16:28. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La notion de soi revêt plusieurs sens.

Le Soi constitue une réponse proposée par certaines traditions spirituelles à la question  Qui suis-je ? Dans ce contexte, le Soi n’est pas celui qui dit  moi  ou  je . Le Soi serait la nature essentielle de l’être humain, au-delà de l’ego. Socrate, la suprême réalité de notre moi. C’est à cela plutôt qu’à toute manifestation dérivée de l’affectivité ou de l’activité mentale qu’appartiendrait vraiment le nom d’âme. Paix, amour, béatitude, connaissance, anéantissement du moi au sein de la toute-puissante vérité, ces multiples affirmations issues du niveau psychique expriment seulement la réponse des fonctions affectives et intellectuelles qu’irradie la clarté axiale. Quant à la conscience établie en son foyer, elle ne prend appui ni sur l’amour, ni sur la paix des sens ou de l’intellect.

Expression fréquente dans les Yoga-sûtra, elle désigne le principe conscient au-delà de l’activité du mental. Chaque fois que vous êtes l’observateur de votre mental, vous dégagez votre conscience des formes du mental et celle-ci devient alors ce qu’on appelle l’observateur ou encore le témoin. Par conséquent, le témoin – conscience pure au-delà de toute forme – se renforce et les élaborations du mental faiblissent. Socrate, la Connaissance de soi est une connaissance d’un type particulier dans la mesure où le sujet connaissant et l’objet à connaître s’y confondent.

Une telle démarche demanderait d’abandonner les préjugés de toutes sortes, les modes de penser familiers, d’aborder chaque instant d’une manière neuve, pour qu’alors puisse œuvrer une conscience originelle  inconditionnée , vierge de tout dogme ou d’idée préconçue. Quelques méthodes sont proposées à cet effet. Les approches spirituelles proposent généralement des exercices de purification, de prières, de méditation. Il n’existe point de psychotechniques véritables conduisant à la libération – Mokṣa. La révélation du Soi est parfois comparée à l’effet d’un interrupteur électrique : la pièce qui était dans la pénombre est soudainement et sans transition baignée de lumière. L’introspection est une approche qui consiste à explorer le mystère personnel et la mécanique mentale a posteriori. Cette phase introspective, qui conduit notamment à repérer en soi des déséquilibres, ne peut cependant conduire à une véritable connaissance de soi que si elle s’accompagne d’un travail de rééquilibrage.