14-18. Les refus de la guerre: Une histoire des mutins PDF

Affaire Decathlon : un nouveau paradigme pour 14-18. Les refus de la guerre: Une histoire des mutins PDF retraits produits ? Management de crise ou crise du management, et si notre regard changeait ? Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. La communication sur des sujets sensibles.


Au printemps 1917 des mutineries secouent l’armée française sur le front. Elles n’avaient pas jusqu’alors donné lieu à une étude détaillée des mutins eux-mêmes, dans le surgissement de l’événement, lorsqu’ils s’organisent spontanément, manifestent, voire envisagent de  » marcher sur Paris « . Dans les débats entre historiens sur les raisons de la ténacité des combattants, l’ouvrage apporte une pièce manquante, à travers la restitution au plus près de la rupture inouïe de l’obéissance et du consensus. Les mutineries s’inscrivent dans la continuité des refus de guerre esquissés et inaboutis depuis 1914. Dès lors que le conflit s’installa, après la bataille de la Marne, dans la durée, on vit se développer à l’échelle individuelle des stratégies d’évitement de la remontée aux tranchées et au danger, les aspirations au retour rapide au foyer, le doute jeté sur la rhétorique patriotique, les propos critiques et revendicatifs de soldats qui n’oubliaient pas qu’ils étaient aussi des citoyens. André Loez redonne toute leur place aux hésitations des soldats, partagés entre dégoût du conflit et impératif du devoir; aux incertitudes des officiers, entre désarroi et sévérité; à la force de l’institution militaire, brièvement défiée; et à la difficile action collective dans le cadre improbable d’une armée en campagne.

La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise ! Le destin tragique du Web 2. Que fallait-il lire en 2012 ? La communication sensible, nouvelle discipline de communication organisationnelle. Communication de crise : vous avez dit crises ? Magazine de la Communication de crise et sensible « Vous avez dit communication sensible ?

Communication, still not a priority for IPCC. Crises et entreprises : toute une histoire ! Comment organiser un CHAT interne en cas de crise ? Comment ne pas communiquer en situation sensible ? A-t-on compris la crise aviaire ? Les sites web importants ne respectent pas les normes. La crise, la politique et le droit.

Peut-on rire de la crise ? Internet et crise : 2003, la normalisation. Le pouvoir en vacances ou la vacance du pouvoir. Henry Lang – Note de lecture de Thierry Libaert.

Les cybercrises ne seront pas anarchiques. New York : gestion de crise on-line. La grande illusion de la veille internationale sur Internet. Mme Annick Girardin, Ministre des Outre-mer et M. Affaire Vinci : comment limiter les risques ? Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France. Livre – « La communication d’entreprise », Philippe Morel.

D International – Report « Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events ». This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. Article – « La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise ! Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014.

Par  mutineries de 1917 , on désigne en français la série de révoltes au sein de l’armée française qui ont eu lieu pendant la Première Guerre mondiale. Des mutineries ont toutefois eut lieu dans les forces armées d’autres pays. En 1917, après trois années d’une guerre meurtrière et indécise, la lassitude touchait l’ensemble des armées européennes dont le moral était au plus bas. L’espoir suscité par l’offensive avait été énorme à la veille du 16 avril 1917 : le général Nivelle promettait la fin de la guerre et donc, pour chaque soldat, le retour chez soi. Or début mai, l’ordre est donné de reprendre l’offensive dans les mêmes conditions sur un terrain toujours aussi désavantageux pour les Français. Face à l’entêtement de l’état-major qui souhaite poursuivre cette offensive à outrance, des mutineries éclatent et gagnent progressivement toutes les armées le long du front pendant huit semaines. Beaucoup de mutins ou de protestataires sont des soldats aguerris, qui ont prouvé leur valeur au combat.