25 maisons en bois PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Mouvement originaire du nord de l’Europe, 25 maisons en bois PDF textes de référence s’orientent essentiellement sur la partie chauffage. Cependant, il faut considérer cette démarche dans la globalité de l’habitation et du confort des habitants.


Si les maisons en bois ne représentent encore qu’une minorité des constructions dans le domaine de l’habitat individuel, le renouveau de l’architecture en bois, amorcé depuis les années 1990, est aujourd’hui très sensible. L’utilisation de nouveaux matériaux et la mixité avec l’acier, la pierre ou le béton confèrent au bois un aspect plus contemporain. Les systèmes constructifs sont divers : poteaux-poutres, panneaux à ossature bois, bois massif ou modules préfabriqués. Des essences variées sont employées aussi bien en structure qu’en bardage et en aménagement intérieur. Les 25 réalisations de cet ouvrage (résidences principales ou de loisirs, certaines intégrant un local professionnel) présentent un large panorama de l’architecture en bois dans le monde : Allemagne, Irlande, Autriche, Suisse, France, Belgique, Finlande, mais aussi Brésil, États-Unis, Canada, Chine et Australie. Elles apportent des réponses à des cultures et à des climats variés. Différentes par leur échelle et leur budget, ces maisons le sont aussi par leur forme, organique, minimaliste ou plus classique. Cinq d’entre elles ont été conçues par des architectes du Vorarlberg, petite région d’Autriche devenue un creuset de l’architecture en bois contemporaine.

Pour être qualifiée de  passive , une maison doit fonctionner selon une logique de sobriété énergétique. L’étape suivante est le BEPOS : bâtiment à énergie positive, ayant sa propre production d’énergie grâce à des énergies renouvelables. Il s’agit d’une démarche avec obligation de résultat et non de moyens qui permet de choisir les solutions les plus pertinentes, cohérentes les unes avec les autres, intégrées dans la physionomie du site et des contraintes climatiques. Dans ce cadre, l’Europe a financé des réalisations faites dans cinq pays : en Allemagne, en Autriche, en France, en Suisse et en Suède. Antiquité mais ils bénéficient de savoirs et de matériaux nouveaux. Il existait déjà depuis le milieu des années 1970 des bâtiments économes en énergie. Le concept de construction passive a été développé à partir des expériences des années 1970.

5 pays européens l’hiver 2000 – 2001. En France, les performances de ce standard n’ont pas été prises en compte dans la RT 2012, et il n’est pas prévu qu’elles soient inscrites dans la future réglementation environnementale française, annoncée pour 2018. RT 2012 a un caractère uniquement conventionnel. L’évolution de la maison passive est la maison à énergie positive. L’habitat passif a un surcoût mais il réduit la consommation d’énergie.