500 réponses aux questions des recruteurs PDF

Votre CV n’est rien d’autre qu’un passeport pour l’entretien. Il n’est que la première 500 réponses aux questions des recruteurs PDF d’un parcours qui peut s’avérer long et difficile, surtout si vous avez affaire à un cabinet de recrutement. C’est votre carte de visite privilégiée, le reflet de votre parcours personnel et professionnel et de votre personnalité. Soignez-le donc comme il le mérite car vous serez jugé sur sa pertinence et son attractivité.


Cent questions expliquées. Parlez-moi de vous. Quelles sont vos principales qualités, vos principaux défauts ? Comment vous voyez-vous dans cinq ans ? Pourquoi avoir choisi cette école ? Qu’est-ce que vous ne supportez pas ? Pourriez-vous prendre la place de votre supérieur ? Donnez-moi trois raisons de vous embaucher ? Ce guide recense la centaine de questions qui sont le plus souvent posées aux jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi. Question par question, nous vous proposons de décoder ce qu’attendent les recruteurs. Des entretiens d’embauche analysés. Vivez et observez l’entretien d’embauche comme si vous y étiez grâce aux entretiens de trois candidats (un bachelier, un diplômé bac + 2 et un diplômé bac +5), analysés et commentés par les recruteurs qui les ont reçus.

Un CV bien fait est un CV qui rassure, suggère, et finalement donne envie au recruteur potentiel de vous rencontrer. Donnez-lui ces points de repère par une présentation claire et aérée: qu’il ne cherche pas. Si votre profil passe la rampe, il prendra alors le temps de « l’éplucher » en détail pour se faire son opinion. En étant synthétique, précis, concret, positif, faites en sorte qu’elle soit la meilleure possible, et que votre candidature atterrisse dans la banette ou chemise « à convoquer ». Les 3 piles de CV du recruteur : comment faire pour être sur la bonne pile ? Quelques conseils présentés en vidéo par Philippe PICARD.

Texte de la vidéo Que vous soyez jeune diplômé ou expérimenté, pour répondre à une offre d’emploi il vous faudra un curriculum vitae, un CV. C’est devenu quasiment indispensable, quelque soit la profession, même aux plus jeunes qui cherchent un stage ou un premier emploi sans même avoir d’expérience professionnelle. C’est en fait la carte d’identité de l’emploi. Pour bien comprendre la nécessité de faire un bon CV, il faut d’abord connaêtre les contraintes d’un recruteur : certaines grandes entreprises reçoivent plus de 500 candidatures par jour !

Dans la plupart des cabinets de recrutement, les consultants ou chargés de recherche ont à leur disposition des dizaines de milliers de CV différents. Il est donc impossible pour un recruteur d’accorder 5 minutes à la première lecture d’un CV. Troisième pile : très proche de la corbeille, parfois même dedans. Vous aurez beau être le meilleur candidat, si votre CV est mal fait, il finira dans la troisième pile ! Il faut donc mettre tout en oeuvre pour passer ce premier barrage, et premièrement prendre le temps de travailler son CV.

En fonction de la durée et de la diversité de votre expérience professionnelle, il n’est pas aberrant de passer une voire deux journées complète à sa rédaction. Il faut dans un premier temps faire un bilan complet sur tout ce que vous avez fait et ce que vous savez faire. Depuis vos études et en n’oubliant aucune entreprise. Détaillez au propre chaque expérience et définissez ce que chacune d’elle vous a apporté et les résultats que vous avez obtenus. Sachez en déduire vos points forts et vos points faibles. Si vous débutez et que votre expérience est limitée, ne perdez pas de vue que beaucoup d’autres sont dans le même cas que vous.