Aimer son pays… Est-ce ringard ? : Une vision de la Suisse et de son rôle PDF

Cet article ou cette section contient des informations sur une série télévisée en cours de production, programmée ou prévue. La dernière modification de cette page a été faite le 8 février 2019 à 20:28. Cette aimer son pays… Est-ce ringard ? : Une vision de la Suisse et de son rôle PDF est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Ils forment le couple octogénaire de la série.


Aimer son pays, c’est ringard ?L’opportunité m’a été donnée de rencontrer Alain Borner. Je voulais savoir pourquoi et commentun homme accomplit sa tâche et vit sa vie de citoyen engagé.Vous tenez dans vos mains le résultat de nos rencontres : une conversation, un témoignage parlé,un entretien biographique sans prétention, ni intention littéraire.Alain Borner nous parle de son père, pionnier de l’aviation civile, de son travail dans une entrepriseinternationale, de son engagement au sein du Parti Radical, de sa magistrature au Conseild’Etat de Genève, de ses passions, de ses incroyables rencontres et de ses attaches.Alors, à vous d’écouter Alain Borner et vous saurez si, selon lui, aimer son pays, c’est« ringard »!

Ils se sont rencontrés en août 1965 dans un parc au bord d’un étang à Montargis, dans lequel Raymond s’était retrouvé à la suite d’un retard de train. Ils ont une fille unique, Caroline, pour laquelle ils ont peu d’affection, et deux petits-fils, Corentin et Anthony. Ils semblent toutefois plus proches d’Anthony. Raymond est un gendarme en retraite. Il a un frère, Robert, qu’il voit très peu.

Le quotidien du couple se résume souvent à se faire des mauvais coups et à s’envoyer des méchancetés. En apparence, ils se détestent mais il leur arrive fréquemment d’allier leurs efforts pour rendre la vie impossible à leurs voisins, aux passants dans la rue et parfois même à leurs amis et leur famille ainsi qu’à leur propre fille. Huguette est une ex-femme au foyer, piètre cuisinière, qui passe son temps au marché à écouter les ragots de Françoise, à éplucher les légumes ou à tricoter devant la télévision avec Raymond. Elle fréquente pendant un moment M. Jasmin, puis Roland, un homme cultivé et séduisant, ce qui a le don d’agacer Raymond.

Raymond occupe ses moments de loisirs en construisant des maquettes et en écrivant ses mémoires ainsi que des romans policiers de la saison 1 à 6. Dans la saison 7, il aime beaucoup parier sur des chevaux, sans succès. Il ne manque jamais une occasion de critiquer négativement la cuisine d’Huguette. On le voit à plusieurs reprises lire un livre de la série SOS. Dans la saison 10, Raymond apprend qu’il a un fils caché, issu de l’union avec une jeune fille qu’il a draguée lors d’un bal des pompiers, avant son mariage. Ce fils semble la synonyme de la réussite, contrairement à Caroline, la fille de Raymond et Huguette.

Elle aura une liaison avec Estève. Henri, un ancien collègue de Raymond, doué au Scrabble et pour raconter des histoires. Il est très souvent perçu comme gâteux, ayant par exemple des soucis de réaction ou de mémoire. Didier, leur neveu dépressif en situation précaire qui leur rend visite dans l’espoir d’obtenir un peu d’argent que, bien entendu, Huguette et Raymond refusent toujours de lui prêter. Estève, neveu de Huguette, que Raymond et Huguette semblent ne pas trop apprécier et qui semble, lui, avoir peu de neurones.