AMULETTES ET TALISMANS D’AFRIQUE NOIRE PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie AMULETTES ET TALISMANS D’AFRIQUE NOIRE PDF. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.


Terres cuites de Nok, bronzes dIgbo-Ukwu, dIfé, de Bénin et bâtons cultuels yorouba au Nigeria ; masques-cimiers bamana du Mali ou baga de Guinée ; statues sénoufo ou baoulé et masques de guerre wé ou de course dan de Côte dIvoire ; masques zoomorphes gurunsi du Burkina Faso ; reliquaires mahongwé du Gabon… Cette approche de la sculpture en Afrique noire rassemble et commente une vingtaine de représentations emblématiques dun art presque toujours de nature religieuse, trait dunion entre le monde tangible et lau-delà…

Circé offrant la coupe à Ulysse de John William Waterhouse. La magie est une pratique fondée sur la croyance en l’existence d’êtres ou de pouvoirs naturels et de lois naturelles occultes permettant d’agir sur le monde matériel par le biais de rituels spécifiques. Pour remonter plus haut, il faut aller jusqu’en Perse. Darius Ier, roi de Perse, qui a renversé en 522 av. Gaumâta, un mage mède qui s’est proclamé roi de l’empire perse.

En perse, mag signifie  science, sagesse . Brahmanes sont la caste sacerdotale des Indiens. Ils ont diverses fonctions : interpréter les songes, pratiquer la divination, sacrifier au Soleil, à la Lune, à la Terre, au Feu, à l’Eau et aux Vents, chanter la théogonie, participer au pouvoir politique, faire des sacrifices royaux, procéder à des rites funéraires. Comme le montre une sculpture de Kizkapan, ils portent un bonnet qui couvre la bouche, ils officient sur un autel du feu. Hystaspe, qui seraient venus en Occident dès 480 av. La sorcière de Augusto De Luca, 1980.

Helena Blavatsky :  La magie, considérée comme science, est la connaissance des principes et de la voie par laquelle l’omniscience et l’omnipotence de l’Esprit et son contrôle sur les forces de la nature peuvent être acquis par l’individu tandis qu’il est encore dans le corps. Définition du dictionnaire Hachette :  Science occulte qui permet d’obtenir des effets merveilleux à l’aide de moyens surnaturels. L’idée de magie requiert d’admettre l’existence de forces surnaturelles et secrètes, contraindre les puissances du ciel ou de la nature, recourir à des moyens d’action qui ne sont ni religieux ni techniques mais occultes. Mage, magicien, magiste y sont distingués.

Helena Blavatsky et Papus comme des magistes. D’autres personnes font des  miracles , mais autrement. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Mais comment cette concrétisation de la pensée serait-elle possible ?

La connexion peut être facilitée par des accessoires, comme les encens ou des ingrédients. D’après certaines théories magiques, l’opérateur doit établir une connexion psychique avec la cible de son action. Il doit ensuite imaginer cette cible dans la situation qu’il souhaite lui voir arriver. La couleur noire le nombre des bougies sont déterminés en fonction du but poursuivi, d’après des codes ésotériques de correspondances. Comme toute tradition humaine, la magie comporte des aspects théoriques. Il faut noter à cet égard que la séparation entre magie et science est récente, et que bien des savants de premier plan étaient aussi des  magiciens , qui ont appliqué leur esprit à la magie comme ils ont pu le faire dans des travaux maintenant reconnu comme scientifique. La magie orientale — mésopotamienne, égyptienne, iranienne — explique ses effets par l’archétype, le modèle divin ou cosmogonique.

Les dieux sont des exemples, des créateurs, des tout-puissants, les origines sont des moments forts, ils concentrent des puissances idéales, des possibilités. C’est donc magique, par identification, analogie. Je suis Isis ,  Je suis Osiris . Pic de la Mirandole, en néoplatonicien, explique la magie par l’amour. Les merveilles de l’art magique ne s’accomplissent que par l’union et l’actualisation des choses qui sont latentes ou séparées dans la nature.