Armes et armements de la Seconde Guerre mondiale : Armes de l’infanterie, véhicules non blindés, véhicules blindés, artillerie, armes spéciales, avions, navires PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La Seconde Guerre mondiale a vu un développement très important des armes de tous types, en puissance et en quantité. Guerre de mouvement sur de vastes espaces, la Deuxième Guerre mondiale armes et armements de la Seconde Guerre mondiale : Armes de l’infanterie, véhicules non blindés, véhicules blindés, artillerie, armes spéciales, avions, navires PDF été une guerre du moteur. L’usage généralisé des chars est une première illustration de cette tendance à la motorisation. Alors que l’armée française fait le choix d’une dispersion des chars, mis au service des unités d’infanterie, les Allemands en adoptant une tactique basée sur l’utilisation des chars groupés sortent vainqueurs de la campagne de France.


Ce livre offre une présentation synthétique et globale des armes et armements de tous les pays belligérants de la Seconde Guerre mondiale. Il donne un remarquable aperçu de la multiplicité des modèles qui furent engagés par les puissances de l’Axe et les Alliés. L’éventail des armes et armements décrits va du pistolet au char lourd de 70 t, du chasseur monomoteur aux plus gros et puissants cuirassés qui aient jamais sillonné les mers. Cet ouvrage évoque l’armement de cette guerre sous tous ses aspects, depuis les armes de l’infanterie jusqu’aux sous-marins, sans oublier les armes spéciales. On trouvera ici tout ce qu’il faut savoir sur l’origine et l’emploi de chaque modèle présenté, ainsi que ses principales caractéristiques techniques. Plus de 500 photos et illustrations techniques donnent vie à ces « portraits » historiques et techniques. Pour tous ceux qui s’intéressent à l’Histoire, en particulier militaire, la division en chapitres bien distincts, la richesse des textes et l’abondance des faits évoqués font de ce livre une véritable source de renseignements sur les armements et leur influence sur le déroulement de la guerre.

La conception du char lui-même oscille entre deux tendances : la puissance et la maniabilité. Parallèlement à l’utilisation de chars, on assiste tout au long de la guerre à un accroissement des transports motorisés des troupes, au détriment des chevaux, encore très présents tant du côté français que du côté allemand lors de la bataille de France ou encore sur le front de l’Est. La division blindée américaine de 1944, sera, elle, entièrement motorisée. Les immenses progrès de l’aviation réalisés entre les deux guerres vont donner aux différents avions de guerre une place de première importance. L’amélioration des structures de l’avion permet aux chasseurs-bombardiers comme le Stuka d’opérer des bombardements en piqué et surtout de prendre toute leur part dans les combats terrestres. Les dernières semaines du conflit verront l’apparition, au combat, des premiers avions à réaction.

La DCA doit son efficacité aux tout nouveaux radars qui l’assistent et permettent de surveiller le ciel. 1942, les bombardiers sont équipés de radars. D’une façon générale, les télécommunications font partie intégrante de l’arsenal militaire. Les blindés allemands sont reliés entre eux par radio dès 1939, alors que leurs adversaires français ne le sont que très partiellement.