Atlas des peuples d’Amérique PDF

Nous donnons aux peuples l’accès aux connaissances et aux ressources dont ils ont besoin pour se construire une vie meilleure. Nos objectifs Alors que l’organisation entame son second demi-siècle, le PNUD reste confiant quant aux perspectives de développement et est fermement déterminé à jouer son rôle dans l’accomplissement de la promesse faite en faveur des objectifs de développement durable. Forts de notre expérience sur le terrain et de notre expertise dans le domaine du développement, nous appuyons les efforts en vue d’atteindre ces objectifs et façonner une atlas des peuples d’Amérique PDF globale du développement durable.


 » Amérique  » évoque à la fois des civilisations disparues, des conquistadores, des puritains et des Français  » coureurs des bois « , des planteurs, des esclaves et des flibustiers, des gauchos, des immigrés débarquant à New York, des  » barons du café  » brésiliens, des Indiens cultivant la coca, etc.
Le continent américain mérite son nom de  » Nouveau Monde  » quand on s’intéresse à ses peuples. Tous, en effet, résultent de la fusion de populations venues en majorité d’ailleurs. L’Atlas des peuples d’Amérique retrace leur histoire : aux Indiens (Olmèques, Mayas, Aztèques, Incas), les premiers arrivés, se sont juxtaposés des Européens colonisateurs, des Africains débarqués en tant qu’esclaves et, pour finir, des immigrants d’origines très diverses. Chacune des trente-six nations indépendantes d’Amérique présente ainsi un profil propre.
L’Atlas des peuples d’Amérique allie un récit vivant à près de soixante-dix cartes originales, indispensables à la compréhension des grands faits historiques. Il met en lumière une spécificité américaine qui, du Québec au Chili en passant par Cuba et la Bolivie, dépasse le simple clivage entre Amérique du Nord et Amérique latine.

Face au changement de climat, les communautés rurales réintroduisent les plantes indigènes, plus résistantes. Une pratique perpétuée depuis des siècles par les éleveurs transhumants de l’Oukaimeden dans le Haut-Atlas protège un écosystème unique. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Cette idée, simple mais radicale, est inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Partout dans le monde, les pays prennent des mesures pour atteindre les Objectifs de développement durable d’ici 2030. Cet ensemble de 17 objectifs ouvre la voie à la transformation de notre monde d’ici 2030.

Ce n’est encore que le début, mais la dynamique s’accélère. Voici comment les pays et les communautés mènent la charge pour accélérer les progrès. Femmes et accès à l’eau sont au centre d’une véritable transformation communautaire dans ce petit village isolé. Le paysage du développement continuera d’évoluer, probablement de manière imprévue. C’est pourquoi un PNUD dynamique, efficace et tourné vers l’avenir est nécessaire – aujourd’hui plus que jamais.

Le PNUD en bref Présent dans près de 170 pays et territoires, le PNUD est l’un des principaux organismes multilatéraux de développement. La mission de l’organisation est d’aider les pays à lutter contre l’extrême pauvreté, les inégalités et l’exclusion. 2016 En 2015, le PNUD a contribué à la création plus de 1,3 millions d’emplois dans 94 pays, à l’inscription de plus de 68 millions de nouveaux électeurs dans 37 pays, et à l’élaboration de plus de 1 000 plans de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation dans 51 pays. Cet article est une ébauche concernant l’histoire. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.

En pratique : Quelles sources sont attendues ? L’histoire de l’Amérique commence avec les premières migrations de peuplades venues d’Asie durant la Préhistoire. Article détaillé : Théories du premier peuplement de l’Amérique. Le peuplement de l’Amérique s’est probablement effectué par migration depuis l’Asie : on imagine que pendant la période glaciaire, des peuples ont traversé le détroit de Béring, et ont progressivement occupé tout le continent, depuis l’Alaska jusqu’à la Terre de Feu.

La théorie admise par la majorité de la communauté scientifique situe l’arrivée en Amérique des premiers humains autour d’il y a 14 000 ans, comme pour le site de Triquet Island. Cependant, des ossements et des outils retrouvées dans des cavernes de la rivière Bluefish, dans le nord du Yukon, indiquent la présence d’humains il y a 24 000 ans dans cette région. Les plus anciennes industries lithiques d’Amérique remontent à 20 000 ans av. Dennis Stanford et Bruce Bradley ont émis l’hypothèse d’une première vague de colonisation depuis l’Europe il y a environ 20 000 ans. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Andes, la civilisation de Caral qui émergea dans les environs de -2600 sur la côte Péruvienne.

Mayas, les Incas et les Aztèques. Les Vikings sont sans doute la première civilisation de l’ ancien monde  à joindre l’Amérique. Article détaillé : Colonisation viking des Amériques. Article détaillé : Colonisation européenne des Amériques.

Débarquement de Christophe Colomb à l’île San Salvador en 1492 et prise de possession au nom des rois catholiques. Le père Jacques Marquette et les Amérindiens le long du fleuve Mississippi. Au nord, les guerres franco-iroquoises et intercoloniales furent directement liées aux affrontements entre les colonies des empires français et britannique. La bataille de Sainte-Foy à la guerre de la Conquête.

Article détaillé : Découverte et exploration de l’Amérique. Les premières expéditions arrivent à Cuba, d’où se fait l’exploration. En 1520, notamment, le Mexique est découvert par Cortès. Voir l’article correspondant à l’Histoire de chaque pays d’Amérique. Across atlantic ice : The Origin of America’s Clovis Culture, Berkeley, Los Angeles, London, University of California press, 319 p. Videos des « Jornades d’Història i Censura », 2011, Barcelona, sur la censure pendant les s.