Biologie et physiopathologie humaines – 1re ST2S PDF

Tachycardie supra-ventriculaire par rythme réciproque au niveau du nœud auriculo-ventriculaire. En jaune les ondes P juste derrière les complexes QRS. C’est un biologie et physiopathologie humaines – 1re ST2S PDF clinique décrit avant la découverte de l’électrocardiogramme.


Points forts :

• Une illustration abondante et variée.
• Des activités de découverte et d’observation.

Structure des chapitres :

Découvrir et observer : des activités de réflexion à partir de divers documents ; des travaux pratiques réalisables avec du matériel courant.
Doubles pages thématiques de cours : un découpage en thèmes pour aider l’élève à structurer son savoir.
Une page  » L’essentiel «  pour faire la synthèse des connaissances acquises.
• Des QCM d’autoévaluation, un exercice de terminologie, des exercices d’application.

Et en fin d’ouvrage : le corrigé des QCM et de certains exercices, un lexique.

L’électrocardiographie puis l’avènement des explorations électrophysiologiques ne décriront que bien plus tard le mécanisme et les différents substrats anatomophysiologiques responsables des crises. Une fibrillation atriale ou un flutter atrial peuvent entraîner des crises de tachycardie qui sont différentes de celles d’un Bouveret mais dont la distinction n’est pas toujours évidente sur l’électrocardiogramme en l’absence de ralentissement. En règle générale, la conduction des oreillettes vers les ventricules se fait par ces deux voies sans problème et sans modification de l’électrocardiogramme. Cependant, le temps qu’il descende à travers A, il se peut que la voie B soit sortie de sa période réfractaire. P rétrogrades car conduites dans les atria à partir du nœud auriculo ventriculaire.

P sont peu visibles car elles sont le plus souvent simultanées aux QRS ou surviennent peu après ce dernier, ce qui les rendent difficilement individualisable. Le mécanisme de ces crises est plus simple. Ce pont dépolarise lors des cycles normaux la partie du ventricule sous-jacente avec une légère avance par rapport au reste de la masse ventriculaire, donnant l’aspect d’onde delta à l’ECG de repos. Lorsqu’une extrasystole atriale survient après un temps supérieur à la période réfractaire du nœud auriculo-ventriculaire mais inférieur à la période réfractaire du faisceau accessoire, cette extra systole est conduite dans le nœud sans l’être par le faisceau.