Bouddha, terre ouverte PDF

La grotte du Grand Buddha, vue bouddha, terre ouverte PDF’ensemble. Grottes de Longmen vues depuis le pont Manshui, vers le Sud. 1 km, il existe 2 345 grottes et niches, 2 800 inscriptions, 40 pagodes et plus de 100 000 images bouddhistes sur le site.


Au cours de la période des royaumes combattants, le général Qin, Baiqi, vainquit les forces Han et Wei à cet endroit. La construction des grottes débuta en 493. Nombre d’entre elles se retrouvent aujourd’hui dans les musées occidentaux. Le site est maintenant protégé et aménagé pour accueillir le flot des touristes, et des mesures sont prises pour une meilleure conservation de la pierre et des couleurs. Les grottes ont été creusées à flanc de falaise le long de la rivière qui a creusé son lit entre deux collines.

Les deux collines sont situées à l’Ouest et à l’Est de cette rivière. L’évolution de la culture, plus ouverte aux formes de pensée étrangères sous les Wei du Nord amène les sculpteurs à imiter le drapé gréco-bouddhique en le schématisant. 140 : grotte de l’Accueil du Soleil. Creusée entre 520 et 523 à l’initiative de l’empereur Xuanwun en mémoire de son père Xiaowe, la grotte se situe sur la colline Ouest, et, dans le groupe des trois grottes, côté Nord. Dans le style typique des Wei du Nord, les figures sont bien plus élancées et stylisées que les sculptures Tang.

Ces dernières se trouvent dans l’ensemble sculpté du Grand Buddha. Ici, des déformations volontaires permettent de manifester une spiritualité intense. Achevée en 521 cette grotte se caractérise par un très grand lotus épanoui taillé dans le calcaire du plafond ainsi que par de nombreux petits bouddha sur la paroi Sud. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Le visage du Buddha est plus rempli que sous la dynastie précédente.

Sa robe semble exister de manière un peu plus naturelle. Il pose les pieds sur un être qui représente l’ignorance, suivant encore un code venu de l’Inde. Toutes les figures portent les trois colliers de convention à l’époque Tang. L’éclairage devait venir d’impostes, dans la toiture, fermés par des claustras. Dans cette pénombre les petites flammes et l’encens créaient une atmosphère chaleureuse qui amplifiait la majesté des sculptures peintes.

Le temple a été commandité par Gaozong et en partie achevé en 672 et 673. Le sanctuaire étant finalement consacré en 676 en présence de toute la cour et en particulier l’impératrice Wu Zetian, qui avait grandement favorisé l’achèvement du chantier. Le Grand Buddha Vairocana de Longmen, à sa droite un disciple, puis un bodhisattva. Vue rapprochée sur l’auréole au graphisme typiquement chinois.

Vue panoramique de la grotte du Grand Buddha. Panorama détaillé des parties centrale et droite de la grotte du Grand Buddha. Au temps de l’impératrice Wu Zetian les parois ont été tapissées d’innombrables représentations de Buddha adossées à la paroi ou à des stèles verticales qui rythment l’espace. D’autres figures se mêlent à cette foule : ce sont des apsara-s musiciens aux écharpes légères et des fleurs.