Ces mères qui ne savent pas aimer PDF

Please forward this error screen to cloud1. La manifestation contre ces mères qui ne savent pas aimer PDF projet de loi ouvrant droit au mariage entre personnes de même sexe a réuni dimanche 13 janvier entre 350 000 et 800 000 personnes dans les rues de Paris. Un succès de mobilisation pour ses organisateurs.


Après « Parents toxiques », Susan Forward s’intéresse plus précisément aux mères mal-aimantes et à l’effet dévastateur qu’elles peuvent avoir sur leurs filles.
Elle étudie plusieurs profils : narcissique, compétitive, envahissante, control freak, mère-enfant, mère abusive ou non protectrice. Toutes infligent des blessures qui empêchent leurs filles de se construire une identité et une estime de soi solide.
En s’appuyant sur des récits et des exemples, elle propose les techniques qu’elle a développées pour transformer la vie de ses patientes, montre comment surmonter la dureté de leur enfance et agir pour s’émanciper, se protéger et se reconstruire.

Mais parmi les pancartes brandies par les manifestants, comme parmi les prises de position de ses représentants, nombre de slogans et d’arguments sont factuellement discutables, voire faux. Ce qu’on entend :  Nous allons lutter sur les conséquences du texte, dont la disparition du terme de  père  et de  mère  dans la plupart des articles du code civil. Dans un premier temps, le projet envisageait de substituer le terme de  parents  à celui de  père et mère  lorsque c’était nécessaire. Lorsque cela s’avère nécessaire, les mots  père et mère  sont remplacés par le mot  parents  et les mots  mari et femme  par le mot  époux .