Cette année, les pommes sont rouges: C’était la drôle de guerre de mon grand-père PDF

Please forward this error screen to cloud1. Please forward this error screen to cloud1. On ne peut pas croire, quand on est un adulte occidental normalement constitué, quand on a reçu une éducation moyenne, quand votre formation vous a donné un petit, mais dur noyau de cette année, les pommes sont rouges: C’était la drôle de guerre de mon grand-père PDF humanistes, on ne peut pas croire que des hommes comme vous et moi enfournent d’autres hommes dans la gueule de fours crématoires pour les réduire en cendres, sous prétexte que la forme de leur nez ou la section de leur prépuce les rendent indignes de vivre.


Tout commence par un simple carnet de la taille d’un cahier d’écolier, aux lignes régulières, dont Laurent Gerra ne s’est jamais séparé et auquel il a toujours accordé la première place dans son coeur. Il s’agit du Journal de guerre de son grand-père, qui l’a écrit sous ses yeux, lorsqu’il était enfant. Avec quelques ratures ici ou là, le texte a été rédigé d’un seul jet, comme un récit qu’on porte en soi depuis trop longtemps. Bien des années plus tard, l’humoriste décide de le faire connaître. D’autant que ces souvenirs témoignent de la « drôle de guerre » vécue par tant de Français à partir de l’été 1939… Et voilà que revivent sous nos yeux un autre temps, une autre époque et l’irréductible complicité entre un grand-père et son petit-fils. Car Laurent Gerra a grandi auprès de cet homme qui lui a raconté sa guerre, de la mobilisation à son entrée en résistance, mais aussi la vie, la nature qu’il aimait tant et, sans le savoir, lui a mis le pied à l’étrier en lui offrant un jour, son premier public. Ce fut le déclic de la passion. Il n’avait pas 5 ans…

Or, du fond de la nuit, nous témoignons encore De la splendeur du jour et de tous ses présents. Le plus grand complexe construit durant la guerre par le IIIè Reich peut représenter à lui seul le système concentrationnaire nazi : il juxtapose un camp de travail, un camp de concentration et un camp d’extermination. A la fin des années 1960, il se contente de sa sinistre réputation. Depuis une quinzaine d’années, son nom a acquis une autre dimension au point, par exemple, de figurer sur la liste des sites constituant le patrimoine de l’humanité. Humanité, réalise au XXè siècle la fusion de l’antisémitisme et du racisme avec la prison, l’usine capitaliste et l’administration bureaucratico – rationnelle. Ses victimes sont désignées selon leur appartenance à un groupe qualifié de  race inférieure , dans le cadre d’un projet de remodelage biologique de l’humanité. Si les casinos ont une histoire passionnante, cela n’explique pas pour autant l’incroyable succès de tous les jeux de casino existants !

Pretty Broken 2018 1080p WEBRip DD5. Robbie Williams – Under The Radar Vol. Al-Qaida en France – Samuel Laurent . Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées.

Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide. Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. Pour avoir voulu ignorer les problèmes posés à l’Allemagne par l’immigration et l’islam, Angela Merkel a mis un genou à terre. Le choc des réalités a eu raison des illusionnistes.

Ils assuraient que l’Allemagne, hantée par son passé nazi, saurait gagner sa rédemption grâce à son ouverture à l’Autre et au vivre ensemble. Le journal Le Monde voyait en Merkel « la fierté de l’Europe ». Très vite, les regards se détournèrent des signes antisémites ou christianophobes observés chez des nouveaux hôtes. L’Autriche avait déjà confirmé la faille du jugement présidentiel, avec l’élection récente de Sebastian Kurz, issu de la droite conservatrice.

Les citoyens savent discerner les dangers qu’occultent leurs dirigeants. En voulant rédimer son pays de son passé antisémite, Merkel a introduit une autre judéophobie en accueillant une civilisation conquérante. La chancelière paie cette folie humanitariste. Ces erreurs sont partagées par le président français, quand il laisse entendre que l’islamisme trahit l’islam, ou que cette religion totalisante est naturellement compatible avec la République. Ces naïvetés de salon sont des lâchetés. Elles ne risquent pas de rassurer une opinion inquiète des faiblesses et des reculs du pouvoir.

En septembre, à la Sorbonne, Macron avait lâché ses coups contre ceux qui ne partagent pas sa vision d’une Europe postnationale. Ils mentent au peuple, avait-il même déclaré, en ajoutant en langage automatique: Je ne laisserai rien à ceux qui promeuvent la haine ou le repli national. Cette pente vers un despotisme mal éclairé est une régression démocratique et un danger pour la France. Les fausses certitudes de Macron risquent d’accélérer la dilution de l’État-nation dans une mondialisation déjà dépassée. Or l’autoritarisme présidentiel, qui a mis au pas son parti unique, ne rencontre pas d’obstacles politiques sérieux. Et moins encore au sein d’un gouvernement transparent. Une succession de faits révèle le visage du Camp du Bien: le Tartuffe héberge son lot de sexistes, de racistes, d’antisémites.