Cheval Dans L’Art PDF

Cavalier sur la Pierre de Tjängvide, interprété comme étant Odin sur Sleipnir. Le cheval dans la mythologie nordique est le plus important des animaux par son rôle, aussi bien dans cheval Dans L’Art PDF textes, Eddas et sagas, que dans les représentations et les cultes. Cette importance dans les textes fondateurs et les sagas reflète la grande valeur du cheval chez les peuples nordiques, comme l’attestent également les rituels liés à son sacrifice, à la consommation de sa viande ou à l’utilisation de parties de son corps, censés apporter protection et fertilité. Cette place est due à une conception du monde basée sur la perception de la nature à l’origine des mythes.


La première étude véritablement consacrée au sujet est celle du norvégien Gutorm Gjessing, Hesten i forhistorisk kunst og kultus, en 1943 : il y développe l’idée que le cheval soit, dans la mythologie nordique, un symbole de fécondité très ancien en relation avec le dieu Freyr. Les sources écrites proviennent principalement de l’Edda en prose et de l’Edda poétique, mais aussi des sagas. Première page du manuscrit ÍB 299 4to de l’Edda en prose, montrant entre autres Odin, Heimdall et Sleipnir. Chaque jour, les Ases chevauchent sur le pont Bifröst, que l’on appelle aussi le pont des Ases.

Voici les noms des montures des Ases : Sleipnir est le meilleur, il appartient à Odin et a huit jambes. Odin et son cheval Sleipnir, d’après un dessin d’Arthur Rackham. Sleipnir tient une place toute particulière dans les textes mythologiques puisqu’il est à la fois le cheval le mieux décrit et le plus souvent mentionné parmi ceux des Ases. Bifröst afin de se rendre à la troisième racine d’Yggdrasil, là où se tient le conseil des dieux.