Criminologie a l’université mythes et réalités PDF

Salon du livre de Paris criminologie a l’université mythes et réalités PDF – Alain Bauer – 004. Alain Bauer, né le 8 mai 1962 dans le 13e arrondissement de Paris, est un criminologue français.


L’enseignement. la recherche et la formation en criminologie
méritent d’être beaucoup mieux intégrés au sein de l’Université
française, comme dans la plupart des démocraties qui nous
entourent. Prévenir, réprimer et traiter le phénomène criminel
suppose, en effet, que des enseignements transdisciplinaires
soient accessibles au plus grand nombre dans des UFR de
criminologie. Les caractéristiques des actes posés, comme le
profil des protagonistes (dans l’endroit comme dans l’envers du
crime) imposent des prises en charge professionnelles de
qualité, au travers de stratégies d’empowerment,
d’apprivoisement des dispositifs disponibles au bénéfice des
justiciables. La création récente d’une Section spécialement
dédiée à la criminologie, carrefour de la complexité humaine
et sociale interdisant tout réductionnisme disciplinaire,
constitue un premier, et essentiel, pas vers sa reconnaissance
scientifique, dans l’ordre des théories comme dans celui des
pratiques. Le recrutement et la gestion des carrières
d’enseignants-chercheurs en criminologie par une Section du
Conseil National des Universités garantissent l’esprit de
liberté, d’indépendance et de performance qui anime
l’Université. Cette évolution, inévitable, est en marche et
l’harmonisation, à tous les niveaux de formation (LMD), ne va
pas manquer de consolider les pratiques, certes modestes mais
remarquées, déjà à l’oeuvre dans notre pays. N’en déplaise aux
esprits chagrins, aux gardiens de chapelle ou aux doctrinaires
revanchards.

Il a également été grand maître du Grand Orient de France de 2000 à 2003. Fils de Georges Bauer et de Monique Ejzenberg, Alain Bauer est un descendant de familles juives ayant fui les pogroms d’Europe de l’Est. Il passe sa jeunesse à Paris. Alain Bauer est enseignant vacataire à l’Institut d’études politiques de Paris puis à l’Institut de criminologie. L’instance scientifique concernée du CNAM a cependant validé cette nomination.

Sur le même thème, à la suite de cette nomination, une tribune publiée dans Le Monde remet fondamentalement en question le travail d’Alain Bauer dans le domaine de la criminologie. Son projet consacré à la construction de la criminologie scientifique au sein des universités françaises, dans une conception autonome, a néanmoins eu le soutien de Robert Cario, Loïck Villerbu ou Martine Herzog-Evans. 2007, de la Commission nationale de la vidéo-surveillance. Il a également été rapporteur du groupe de travail sur la police de sécurité quotidienne, proposant une organisation plus cohérente des services sur le territoire national. Le président de la République Nicolas Sarkozy et le Premier ministre François Fillon lui ont demandé de diriger une mission pour le rapprochement des instituts de formation, de recherche et d’analyse des questions de sécurité et stratégiques en août 2007.

Conseil national de sécurité, sur un modèle différent de celui des États-Unis. Il préside le CSFRS depuis janvier 2010. Alain Bauer est membre laïque du conseil de direction de l’Institut européen en sciences des religions. 2017, peu avant la publication par la Cour des comptes d’un rapport sévère avec le CNAPS. Il démissionne de la présidence du conseil d’orientation de l’ONDRP et du groupe de contrôle des fichiers de police et de gendarmerie en 2012. En septembre 2006, ses bureaux sont perquisitionnés dans le cadre de l’affaire Clearstream 2. Dans un article du site Mediapart daté du 28 novembre 2014, Laurent Mauduit dénonce certains faits.

Le site Mediapart publie par ailleurs la note que produit en réponse Alain Bauer. Alain Bauer a travaillé pour Lafarge entre 2007 et 2014 et a produit des renseignements dont certains concernent l’usine du site syrien de Jalabiya. Alain Bauer déclare :  La franc-maçonnerie, c’est en quelque sorte l’église de la République . Police, des chiffres et des doutes.

Frédéric Ocqueteau a insisté pour que les deux auteurs du livre soient auditionnés par l’OND. En 2000, le Réseau Voltaire révèle qu’Alain Bauer a été employé de la SAIC, une société externalisée de la NSA, durant 7 mois en 1993 à San Diego, puis qu’il en est devenu le délégué pour l’Europe. Alain Bauer réagit en obtenant les excuses de Thierry Meyssan. En 2002, Jean-Philippe Melchior présente un ouvrage de Philippe Engelhard, La Violence de l’histoire, dans les colonnes de la revue de sociologie Esprit critique. En 2003, Alain Bauer reçoit un Big Brother Award de la part de l’association Privacy International pour l’ensemble de son œuvre. Alain Bauer réagit à l’attribution de ce prix de la façon suivante :  J’ai un mépris amusé pour ce genre de tribunal populaire à sens unique où il ne m’a jamais été donné l’occasion de me défendre.

Ils raillent gentiment sa propension à évoquer sa dernière conversation avec le président ou le secrétaire général de l’Élysée ou à s’éclipser d’un dîner pour cause de visio-conférence avec le chef de la police de New York, Ray Kelly. Alain Bauer, De la régularité maçonnique, Éditions maçonniques de France, coll. Alain Bauer, Émile Perez, Amérique, la violence, le crime : Les réalités et les mythes, PUF, coll. Alain Bauer, Grand O : Les Vérités du grand maître du Grand Orient de France, Denoël, coll. Alain Bauer, Xavier Raufer, La guerre ne fait que commencer, Éditions Jean-Claude Lattès, janvier 2002, 320 p. Alain Bauer, Jean-Claude Rochigneux, Questions à l’étude des loges dans les obédiences de la franc-maçonnerie française, Éditions maçonniques de France, coll. Alain Bauer, Xavier Raufer, L’Énigme Al Qaïda, Éditions Jean-Claude Lattès, mai 2005, 280 p.

Alain Bauer, Christophe Soullez, Violences et insécurité urbaines, PUF, coll. Comment améliorer leur contrôle et leur gestion ? Alain Bauer, Roger Dachez, Les Mystères de Channel Row, Éditions Jean-Claude Lattès, coll. Crimes et Loges , avril 2007, 322 p. Alain Bauer, François Freynet, Vidéosurveillance et vidéoprotection, PUF, coll.

Rapport de l’Observatoire national de la délinquance 2008, CNRS Éditions, décembre 2008, 766 p. Alain Bauer, Roger Dachez, Le Convent du sang, Paris, Éditions JC Lattes, coll. Alain Bauer et François-Bernard Huyghe, Les terroristes disent toujours ce qu’ils vont faire, Paris, Presses universitaires de France, coll. Alain Bauer et Roger Dachez, Les 100 mots de la franc-maçonnerie, Paris, PUF, coll. Alain Bauer, Dictionnaire amoureux du crime, Plon, coll. Dictionnaire amoureux , 21 février 2013, 940 p. Alain Bauer, Dernières nouvelles du crime, Paris, CNRS éditions, 2013, 58 p.