Denrées et boissons PDF

Mise en application de nouvelles exigences de l’A. Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes. Dernière mise denrées et boissons PDF jour le 13.


Cette aptitude est visible sur certains emballages ou articles de cuisine par un pictogramme spécial représentant en Europe un verre à pied et une fourchette. CEE du Conseil, du 18 octobre 1982, a établi les règles de base nécessaires à la vérification de la migration des constituants des matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec les denrées. On parle volontiers d’emballage alimentaire, mais cette expression est imprécise et n’a pas de valeur juridique. Il existe aussi des gants, peintures, résines, bandes transporteuses certifiés aptes au contact alimentaire. 2004 fixe des prescriptions générales pour tous les matériaux destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires. Le contrôle de la migration dans les denrées alimentaires doit être fait dans des conditions précisées par les directives, qui peuvent être périodiquement mises à jour avec les nouvelles connaissances.

L’Europe fonctionne avec une liste « positive » de substances : celles qui y figurent sont autorisées, les autres interdites. En Europe, l’évaluation détaillée de toutes les substances chimiques prévue par la Directive Reach va probablement faire progresser la connaissance des risques réels de certains constituants des matériaux au contact des aliments. Pour les essais de migration, il est impossible de vérifier la migration avec l’ensemble des denrées alimentaires. Ces catégories sont en cours d’évolution avec la réglementation « P. Union Européenne en janvier 2011 et qui s’appliquera en plusieurs étapes à partir de mai. Ceci permet d’homogénéiser les résultats des tests, les liquides choisis simulant la capacité des aliments à absorber les substances présentes dans le matériau d’emballage. Même si ces simulacres d’aliments ne peuvent pas remplacer de vrais produits, c’est la seule façon pour différents laboratoires à travers l’Europe de comparer des résultats de mesure.