Economie Droit Te STG PDF

Le système éducatif malien, dont les objectifs ont été définis sous la economie Droit Te STG PDF de Modibo Keïta, connaît une profonde évolution ces quinze dernières années avec l’augmentation de la scolarisation des enfants. Au moment de la colonisation française, les écoles construites par les Français vont servir à installer le pouvoir colonial. Les colonisateurs français voulaient recruter de force les fils de chef et de notable afin de les surveiller et les former pour devenir des auxiliaires.


Le programme était basé sur l’acquisition de rudiments de français et de mathématiques. 1947, elle devient le Collège classique Terrasson de Fougères puis le 20 mai 1950 le Lycée Terrasson de Fougères. Soudan français, s’organise progressivement avec des arrêtés de 1903, 1912 et 1948. Cependant, cette école reste pour une élite. Le premier président du Mali indépendant, Modibo Keïta proclame l’éducation comme une priorité. La première république affiche comme volonté un enseignement de masse et de qualité, qui permettrait au Mali de disposer des cadres nécessaires pour le développement du pays.

Le coup d’État militaire de 1968 et le régime de Moussa Traoré donne un coup d’arrêt au processus. En 1980, la ruralisation des écoles instaure leur autofinancement. La crise de l’école, les multiples conflits entre le régime de Moussa Traoré et les enseignants et les élèves entraînent la désaffection des familles pour l’école. L’école devient le terrain de la lutte pour la démocratie.

Elles sont violemment réprimées par le pouvoir. Avec l’instauration de la troisième république et l’élection d’Alpha Oumar Konaré à la présidence de la République, l’éducation redevient une priorité, contrariée cependant par le manque de moyens. L’État fait appel au privé pour l’aider à accueillir une population scolaire plus nombreuse. En juillet 1994, l’enseignement privé est reconnu par l’État qui contrôle la conformité des programmes et organise les examens. En 1996, faisant face aux critiques du système éducatif et de ses faiblesses, les autorités maliennes décident de mettre en place un programme pluriannuel.