Ecris-moi si m’aimes encore : Une correspondance amoureuse au XVIIIe siècle PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la ecris-moi si m’aimes encore : Une correspondance amoureuse au XVIIIe siècle PDF bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne.


Ces lettres ne nous étaient pas destinées. Codées, écrites à la hâte, cachées, elles disent la passion d’une jeune femme pour son cousin, à la fin du XVIIIe siècle. Un amour empêché, contrarié par le père de l’inconnue, contrarié aussi par l’enfermement de l’amoureux, par sa passion pour la boisson… Cet amour n’a pas le droit d’exister ni de se dire, seulement de s’écrire en secret. Mêlées aux papiers de cet officier, ces lettres ont sommeillé dans un carton, parmi des documents divers, dans le fonds d’archives du Châtelet de Paris. D’une rare beauté, elles nous font partager les états d’âme de cette amoureuse et nous entraînent au plus près de son ressenti, dans un flot de mots non relus.

En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica.

En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement.