En dérangement PDF

Français et Britanniques utilisèrent souvent ce procédé au cours de leur histoire coloniale. La déportation des Acadiens s’effectua principalement lors de l’année 1755, bien que des déplacements furent organisés jusqu’à la fin de la Guerre de Sept Ans, soit 1763. Quatre cents soldats britanniques restent sur place et un gouvernement militaire évite à la Grande-Bretagne de devoir créer une législature à majorité acadienne. Dès 1720 les premiers en dérangement PDF de la déportation massive sont dessinés.


La partie cédée à la Grande-Bretagne prend le nom de Nouvelle-Écosse. La population acadienne passe de 1 700 en 1713 à plus de 15 000 en 1755. Article détaillé : Transport des Acadiens durant le Grand Dérangement. La panique gagne les colonies britanniques. Charles Lawrence devient gouverneur et commandant en chef de la Nouvelle-Écosse. En 1755, 1 800 soldats de la Nouvelle-Angleterre arrivent en Nouvelle-Écosse. Ce débarquement est suivi de la prise des forts français par le général Robert Monckton.

Lawrence confisque les armes et les embarcations des Acadiens. Des navires principalement en provenance du Massachusetts viennent les chercher. Cependant, ce dernier qui avait épousé une Acadienne ne suit pas l’ordre mais attend en novembre soit trois mois plus tard pour déporter les Acadiens. Il ne sépare pas les familles. De plus, la vie leur était difficile puisqu’ils devaient errer sans résidence et sans nourriture. Vue du pillage et de l’incendie de la cité de Grimrose, la seule représentation contemporaine connue de la Déportation des Acadiens, par Thomas Davies, 1758.