Encyclopédie en images Tome 1 : Géographie et atlas PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Village perché aujourd’hui descendu encyclopédie en images Tome 1 : Géographie et atlas PDF la plaine, Banon possède une forte identité culturelle. Riaille, il s’agit de calcaire du Barrémien. La vallée, vue du haut de Banon.


Les rivières de Largue, du Calavon, et de Riaille traversent la commune. Deux sources y naissent : celle du Touronnet et celle de Font-Crémat. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Banon est située en Haute-Provence et bénéficie d’un climat méditerranéen d’intérieur aux étés chauds et secs, en revanche les hivers sont frais et marqués par des gelées fréquentes. L’ensoleillement moyen s’établit à 2 755 heures par an avec une pointe à 343 heures en juillet. Aucune des 200 communes du département n’est en zone de risque sismique nul.

Plusieurs lignes de bus relient Banon aux communes de la région. Les communes desservies sont Apt, Forcalquier, Digne-les-Bains, Avignon, Manosque. L’aéroport et la gare TGV les plus proches se trouvent à Avignon. Banon est desservi par la RD950, route reliant Saint-Trinit, dans le Vaucluse, à Forcalquier. Banon, en vivaro-alpin et en provençal se dit et s’écrit Banon dans la norme classique et Banoun dans la norme mistralienne.

Trois éléments principaux expliquent la toponymie de la commune : le relief, entre plateau d’Albion et montagne de Lure, sa situation dans l’aire linguistique occitane et, bien sur, l’aménagement humain du territoire. Le nom du Puy de Salve est formé sur l’évolution la plus courante en France de podium, et on trouve aussi la Crête de Gamby. Combe de Vaux est un doublet pléonastique pour désigner une vallée. Le travail de l’érosion hydraulique sur les roches calcaires a créé des avens, dont au moins un reçoit un nom spécifique, l’Aven de Goutin. Deux oppidum se trouvent aux Mures et au Chastellard.

Font-Crémat, une villa gallo-romaine et une nécropole ont été découvertes. Le coup d’État du 2 décembre 1851 commis par Louis-Napoléon Bonaparte contre la Deuxième République provoque un soulèvement armé dans les Basses-Alpes, en défense de la Constitution. Comme de nombreuses communes du département, Banon se dote d’écoles bien avant les lois Ferry. L’habitat dispersé la conduit à doubler l’équipement, avec en 1863, deux écoles, installées au chef-lieu et au village du Largue, aux deux extrémités est et ouest de la commune. Sisteron, Apt, Manosque et Forcalquier, vers 1840-1880. L’ancien village n’est pas abandonné immédiatement, puisque l’église y est agrandie, l’hôpital est construit sur les hauteurs.

Article connexe : Élections municipales de 2014 dans les Alpes-de-Haute-Provence. 1er janvier 2017, de la communauté de communes Haute-Provence Pays de Banon. La part régionale de la taxe d’habitation n’est pas applicable. Articles connexes : Histoire du recensement de la population en France et Démographie de la France.