Etudier en France et en Allemagne : Approche comparée des cultures universitaires PDF

Cette page est en semi-protection longue. La notion d’immigré repose sur les déclarations de etudier en France et en Allemagne : Approche comparée des cultures universitaires PDF de naissance et de nationalité.


Le processus de Bologne a entraîné un vaste mouvement d’harmonisation des structures universitaires en Europe mais il n’a pas nivelé les traditions universitaires des différents pays. Un séjour dans une université étrangère est ainsi souvent l’occasion d’un choc culturel: les étudiants sont confrontés à des façons d’enseigner, des types de cours, des types de travaux qui ne correspondent pas aux habitudes acquises dans le système universitaire d’origine. Ces habitudes font partie de la structure mentale et sociale des individus, mais elles restent implicites. Étudier en France et en Allemagne entreprend de
rendre ces structures explicites en comparant systématiquement les cultures universitaires française et allemande. Les champs abordés sont les suivants : structures de l’enseignement supérieur (actuelles et dans une perspective historique), organisation des études, typologie des enseignements, genres écrits et oraux de la production universitaire, procédures d’évaluation, structure de la carrière académique. Sa lecture est une clef pour les étudiants, les enseignants et les chercheurs français qui effectuent une partie de leurs études ou de leur carrière en Allemagne.

Jeunes gens à Oslo, en Norvège. La plupart des immigrés vivent dans les grandes villes. Peu de personnes descendent réellement directement des squelettes préhistoriques ou anciens trouvés près de leurs lieux de résidence. Photo de Guilherme Gaensly, vers 1890. S’il ne s’agit que d’une mission de longue durée à l’étranger ou d’une période d’études on parlera plutôt de mobilité, ou d’expatriation. Sécuritaire, notamment en cas de guerre dans le pays d’origine. Pour certains États, régions ou localités, l’immigration est un moyen de compenser un déficit des naissances ou encore d’assurer une quantité ou qualité de main-d’œuvre suffisante.

Toutefois, l’immigration illégale va au-delà des souhaits des pays d’arrivée. Un migrant peut ne pas être en règle au regard de la législation sur l’immigration en vigueur dans le pays de destination. Un tiers environ se sont rendus d’un pays en développement vers un autre et un autre tiers d’un pays en développement vers un pays développé. Chaque pays adopte ses propres normes pour identifier les immigrés et les compter. Ceci affecte directement la quantité et la proportion d’immigrés.