Gals Vol.8 PDF

Une réplique exposée à Washington de Spoutnik 1, le premier satellite artificiel de la Terre. Spoutnik 1 gals Vol.8 PDF été le premier satellite artificiel de la Terre construit par les Russes.


Bienvenue dans l’univers de Kogal, le monde des midinettes branchées de Tokyo ! « Gals » nous emmène sur les pas de la jeune Ran Kotobuki, une lycéenne de 16 ans mordue de shopping qui n’a qu’un but dans la vie : porter les dernières fringues les plus en vogue du moment ! Avec ses deux meilleures amies, Aya et Miyu, elle cherche toutes les combines possibles pour gagner suffisamment d’argent afin d’assouvir sa passion. Loin des grandes histoires d’amour compliquées, « Gals » est un manga sur le quotidien des filles modernes, ancrées dans notre époque, qui suit leurs m urs avec énormément d’humour et d’autodérision. Un manga « in » pour toutes les apprenties Lolitas adeptes de la mode, véritable succès au Japon, avec notamment une adaptation en dessin animé.

Ce lancement fut vécu comme un véritable traumatisme par les États-Unis, plusieurs journaux comparèrent cet événement à un  Pearl Harbor  technologique. Unis et l’URSS pour la conquête de l’espace. Cet événement symbolise donc le début de la course à l’espace, qui prendra un nouvel essor avec le premier homme dans l’espace, Youri Gagarine. Il existe de nombreuses répliques du premier Spoutnik dans les musées : comme aux États-Unis au National Air and Space Museum de Washington D. France, à la Cité de l’espace à Toulouse.

Il transportait aussi des instruments destinés à étudier en particulier les rayons cosmiques. La désintégration dans l’atmosphère de Spoutnik 2 eut lieu le 14 avril 1958. C’est durant le vol de Spoutnik 2 que les États-Unis lancèrent leur premier satellite : Explorer 1. Lancé le 15 mai 1958 depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, c’était un satellite de recherche. Lancé le 15 mai 1960, Spoutnik 4 était un vol test pour le programme Vostok et les vols habités. Lancé le 19 août 1960, c’est le deuxième vol test pour le programme Vostok.

Cet engin transportait deux chiens, Belka et Strelka, quarante souris, deux rats et plusieurs espèces de plantes. Ils furent tous récupérés sains et saufs le jour suivant. C’était le premier vol spatial qui ramenait ses occupants vivants pour l’union soviétique. Lancé le 1er décembre 1960, c’est le troisième vol test pour le programme Vostok. Cet engin transportait deux chiens, Ptchelka et Mouchka.

Il rata sa rentrée atmosphérique, entrant sous un mauvais angle, et fut détruit, tuant du même coup les deux animaux. Articles détaillés : Spoutnik 7 et Venera 1. Ces missions furent en fait des lancements de sonde vers Vénus. Lancé le 9 mars 1961, c’est le quatrième vol test pour le programme Vostok. Cet engin transportait un mannequin et la chienne Tchernouchka. Lancé le 25 mars 1961 depuis Baïkonour, c’est le cinquième et dernier vol test pour le programme Vostok. Cet engin transportait un mannequin et la chienne Zvezdochka.