Gilles Deleuze : Voir, parler, penser au risque du cinéma PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Le masochisme est la recherche d’un plaisir dans la douleur. Le terme Masochisme dérive du nom gilles Deleuze : Voir, parler, penser au risque du cinéma PDF l’écrivain allemand Leopold von Sacher-Masoch.


C’est Krafft-Ebing qui qualifie le premier le nom de  masochisme  comme symptôme qu’il considérait comme une pathologie. Sa parenté avec le sadisme fut soupçonnée par le psychiatre. Mais c’est Sigmund Freud qui reliera, confirmera les termes sadisme et masochisme comme des contraires et une complémentarité avec le terme sadomasochisme. Le masochisme érogène, forme d’excitation sexuelle. Le masochisme féminin, qu’il définit comme étant lié au fonctionnement psychologique de la femme. Soit à l’homme devenu féminin parce que castré symboliquement face au phallus fantasmé de la mère.

Exemple une femme en corset ou une femme  fétichisée . Le masochisme moral : Il a abandonné la libido pour vivre son masochisme dans la vie ordinaire. Selon lui, il n’y aurait pas de théorie possible du masochisme sans la pulsion de mort. Cependant dit-il :  le masochiste érotise et lie la destructivité issue de la pulsion de mort, la rendant ainsi supportable et, dans certaines conditions en limitant sa dangerosité. Le masochisme ne serait donc pas seulement dans une dérivation interne de la pulsion de mort, mais se trouverait au carrefour de la pulsion de vie et de la pulsion de mort.