Guide Michelin pour l’Algérie et la Tunisie PDF

Si ce bandeau n’est guide Michelin pour l’Algérie et la Tunisie PDF pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


Guide Michelin pour l’Algérie et la Tunisie
Date de l’édition originale : 1907
Sujet de l’ouvrage : Algérie (1830-1962)France — Colonies

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55237730

Couverture du Guide Michelin de 1929. Michelin, qui en est toujours l’éditeur et le revendique en ornant sa couverture du célèbre Bibendum. Il est souvent complémentaire pour les touristes, au Guide vert Michelin décrivant les principales visites et curiosités régionales intéressantes, ainsi que des cartes Michelin des routes et d’orientation, s’adjoignant elles-mêmes depuis quelques années au GPS. L’ensemble, constitué par les cartes Michelin, le Guide vert touristique et le Guide rouge, peut se juxtaposer facilement, étant pratique à ranger grâce à leur format identique allongé en hauteur.

Chaque année, ses réalisateurs décernent les  étoiles Michelin   qui récompensent les meilleures enseignes. Le premier guide Michelin est créé en 1900 par André Michelin et son frère Édouard. Jusqu’en 1908, le guide comporte des réclames, les annonces d’hôtels et de mécaniciens. La suppression des publicités est solennellement annoncée :   tout comme la femme de César, Bibendum ne doit pas être soupçonné. Dès la fin de la Première Guerre mondiale, l’automobile va permettre de développer une nouvelle forme de  gastronomie du voyageur . La RN7, qui permet de descendre sur la Côte d’Azur ou remonter vers le nord de l’Europe, va drainer un tourisme de luxe à partir des trois plus grandes métropoles françaises Paris, Lyon, Marseille.

En contrepartie, les restaurants apparaissent, les informations étant fournies par les clients de Michelin et par les premiers inspecteurs anonymes. Cet ajout des restaurants augmente le nombre de pages, donc le prix de revient du guide. Néanmoins, les indications  mérite un détour  ou  vaut le voyage  doivent en bonne logique inciter les automobilistes à consommer du pneu. Les guides routiers se multiplient et donnent des renseignements précis sur les haltes gastronomiques. Le guide Michelin propose même une classification par étoiles. Exemple de contenu du Guide Michelin de 1929.

Le terme  macaron  est fréquemment utilisé, à tort, à la place de celui d’ étoile . Dans les années 1930, le guide maille la France avec des établissements tous les 10 kilomètres, à l’instar des Guide Continental et Guide Kléber. En 1940, lors de la bataille de France, les Allemands en première ligne de la Blitzkrieg sont équipés en guide Michelin qui leur facilitent l’invasion française. Rhône se distingua rapidement par ses nombreux restaurants étoilés. Jean-Robert Pitte indique que dans l’édition 1956 du guide rouge, la moitié des trois étoiles de province se retrouvait à proximité de  l’axe royal , avec sept restaurants, Paris n’en n’ayant que quatre.