Guide opérationnel cité 2011 : Directives pour la classification des programmes PDF

La discipline qui en guide opérationnel cité 2011 : Directives pour la classification des programmes PDF est l’ufologie. Fusée fantôme  photographiée le 9 juillet 1946 en Suède.


La structure des systèmes éducatifs varie énormément d’un pays à l’autre. Afin de produire des statistiques et des indicateurs comparables à l’échelle internationale, il est nécessaire de disposer d’un cadre permettant de collecter et de soumettre des données sur des programmes éducatifs avec un contenu éducatif de niveau similaire. La Classification internationale type de l’Education (CITE) de l’UNESCO est la classification de référence permettant d’organiser les programmes éducatifs et les certifications correspondantes par niveau d’éducation et par domaines d’études. Les définitions et les concepts fondamentaux de la CITE ont été établis de manière à être internationalement valides et applicables à l’ensemble des systèmes éducatifs. La CITE 2011 est la deuxième révision importante de cette classification (élaborée initialement dans les années 70 et révisée pour la première fois en 1997). Elle a été adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en novembre 2011. Préparé conjointement par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), l’OCDE et Eurostat, ce guide opérationnel fournit des directives et notes explicatives pour l’interprétation de la classification révisée, par niveau éducatif. Il présente également des exemples nationaux de programmes et de certifications correspondantes classés dans la CITE 2011. Ce guide sera utile aux statisticiens nationaux qui collectent et soumettent des données d’éducation aux organisations internationales, ainsi qu’aux décideurs politiques et aux chercheurs intéressés par une meilleure compréhension de ces données.

En 1946, les médias font état de plus de 2 000 témoignages d’aéronefs non identifiés principalement dans les pays scandinaves, mais aussi en France, au Portugal, en Italie et en Grèce. Mais ces appellations sont rapidement détrônées par celle des soucoupes volantes à la suite du témoignage médiatisé d’un homme d’affaires américain, Kenneth Arnold, qui mobilise l’attention de la presse mondiale en 1947. Rapport de Kenneth Arnold envoyé aux forces aériennes de l’armée des États-Unis le 12 juillet 1947, avec des croquis des objets en forme de galets plats. Il rapporte avoir vu le 24 juin, sans pouvoir les identifier, neuf objets en forme de galets plats, très brillants et très rapides, volant en direction du Mont Adams depuis le Mont Rainier.