Gumri PDF

Shirak, dans le nord-ouest de l’Arménie. En 1837, la ville est rebaptisée Alexandropol sous l’Empire russe puis, gumri PDF 1924, Léninakan pendant la période soviétique. Une théorie alternative , basée sur le fait que ces derniers ont occupé la région vers 720 av. Kumaïri, suggère que la ville aurait été fondée par les Cimmériens.


Est-ce un nouveau genre de carnet de voyage, s’agit-il d’un conte, d’une façon de dire une histoire d’amour, d’une rencontre, de retrouvailles avec un pays que l’on n’a jamais connu ?

Le nom est choisi en hommage à sa femme, la princesse Charlotte de Prusse, devenue Alexandra Fyodorovna après sa conversion au christianisme orthodoxe. Alexandropol est considérée comme le troisième centre commercial et culturel du Caucase, après Tiflis et Bakou, au vu du nombre des transactions qui y sont faites. Carte postale ancienne de la ville. Pendant la Première Guerre mondiale, les Arméniens habitant des villes comme Kars, Erzurum et d’autres, sujets de l’Empire ottoman, émigrent vers Alexandropol. Les Turcs présentent alors un ultimatum que l’Arménie est forcée d’accepter, sous peine de voir Erevan envahie après Gyumri.

Leninakan est un centre industriel majeur pour la République socialiste soviétique arménienne et la deuxième ville de par la taille, après Erevan. La partie ouest est la plus haute, composée de deux plateaux élevés. Elle est située à moins de dix kilomètres de la Turquie. De Gyumri à Akyaka, il suffirait en théorie d’une petite demi-heure de voiture.

Dans les faits, il faut contourner la frontière arméno-turque en passant par la Géorgie : un trajet de douze heures environ. Le climat est continental mais, du fait de son altitude, subit l’influence du climat montagnard. Les hivers y sont très froids et relativement neigeux tandis que les étés sont un peu moins chauds que dans les autres villes de la région. 500 millimètres de précipitations par an. La région de Gyumri a déjà subi plusieurs séismes conséquents par le passé. Arméniens, mais on y trouve aussi des Russes, des Kurdes, des Grecs et des Grecs arménisés, ainsi que d’autres peuples qui ont été arménisés.