Histoire Universelle de L’Eglise Catholique, Volume 13 PDF

Carte politique et topologique de histoire Universelle de L’Eglise Catholique, Volume 13 PDF’Arménie, 2015. L’histoire de l’Arménie se déploie sur plusieurs millénaires, depuis la Préhistoire.


La culture arménienne se perpétue en République d’Arménie mais aussi un peu partout dans le monde dans la diaspora arménienne. Le mot  Arménie  proviendrait de l’araméen. La Préhistoire de l’Arménie s’inscrit dans le cadre plus large de celle de la Transcaucasie. Des traces d’occupation humaine au Paléolithique ont été retrouvées, l’Arménie faisant partie de l’étendue du Trialétien.

Koura et Araxe, parfois aussi appelée  culture transcaucasienne ancienne . Elle tire son nom du site de Trialeti en Géorgie. Arméniens, en provenance d’Anatolie occidentale, ont atteint les vallées du Haut Euphrate. L’Urartu a développé un art caractérisé par le travail du bronze et par la construction de citadelles. Le travail de l’ivoire est aussi très développé par les Urartéens.

Le rival principal de l’Urartu est l’Assyrie, un royaume mésopotamien. Le relief montagneux de l’Anatolie orientale se différencie des plaines arides de la Mésopotamie assyrienne. C’est pourquoi les chariots, principaux véhicules de guerre assyriens, sont devenus inutiles. Arméniens auraient fait partie des groupes thraco-phrygiens passés en Anatolie vers 1200 av. Ils franchissent alors l’Euphrate et se fondent avec les Urartéens auxquels ils imposent leur langue.

Le géographe grec Hécatée de Milet parle également d’Arminioi. Comme on peut le voir sur un bas-relief de l’Apadana de Persépolis, les Arméniens, réputés pour l’élevage des chevaux, s’acquittaient de leur tribut au grand roi sous forme de poulains. Les Arméniens assimilent des éléments de la civilisation iranienne. Le pays reste sous domination perse pendant deux cents ans. Ils restent la plupart du temps indépendants face aux successeurs d’Alexandre dans la région, les Séleucides.

Les nouveaux rois débutent un programme d’expansion qui atteindra son apogée cent ans plus tard. Un sommaire de leurs acquisitions est fourni par l’historien Strabon. Zariadris, roi de Sophène, a conquis l’Acilisène et le pays autour de l’Anti-Taurus, qui s’arrêtera en -169. Ensuite, il se heurte au Royaume du Pont, à la Syrie séleucide et à la Cappadoce. Une nouvelle puissance apparaît alors en Perse : les Parthes.

Le roi Artavazde II est vaincu par Mithridate II. L’Arménie devient tributaire des Parthes, doit leur céder des territoires, et le prince héritier, Tigrane, est retenu à la cour parthe. L’Arménie est influencée par le monde gréco-romain dans les domaines de la politique, de l’art, de la philosophie et de la religion. Monnaie romaine avec un buste de Marc Antoine accompagné de l’inscription ARMENIA DEVICTA.