Histoires du Derby OL/ASSE PDF

1 Compétitions officielles nationales et internationales. Bernard Lacombe est l’histoires du Derby OL/ASSE PDF français le plus prolifique de l’histoire du championnat de France, avec 255 buts inscrits entre 1970 et 1987. Triple champion de France avec les Girondins de Bordeaux dans les années 1980, il remporte également avec l’équipe de France le Championnat d’Europe 1984.


Bernard Lacombe commence sa carrière en 1969 avec l’Olympique lyonnais, dont il est supporter. Il partage alors le vestiaire avec son idole de l’époque, Fleury Di Nallo,  le petit prince de Gerland . L’idylle de Bernard Lacombe avec son club formateur prend fin de manière assez soudaine, lors de l’été 1978. L’Olympique Lyonnais, qui vient d’échapper de peu à la relégation, est à court de liquidités et doit se résoudre à se séparer de ses meilleurs éléments. Sa saison dans le Forez est notamment marquée par son retour au stade de Gerland avec les Verts. Bernard Lacombe se trompe de vestiaire, se dirigeant vers celui réservé aux joueurs lyonnais.

Malgré l’ovation du public lors de son entrée sur le terrain, le néo-stéphanois passe au travers de son match. Il reconnaît par la suite avoir  assisté à une très jolie rencontre. Ange Vert  a souvent déclaré dans des interviews que le jeu collectif de Bernard Lacombe lui avait permis de réussir cette performance. Durant l’été 1980, Bernard Lacombe fait part au président bordelais de l’époque, Claude Bez, de l’estime qu’il porte à son ancien entraîneur à Lyon, Aimé Jacquet. Fort de ces recommandations, Bez recrute le jeune entraîneur lyonnais. La carrière internationale de Bernard Lacombe démarre le 8 septembre 1973, lors d’un match amical contre la Grèce au Parc des Princes.

L’avant-centre devient un habitué des rassemblements de l’équipe de France, totalisant 38 sélections et 12 buts sous le maillot bleu. Il était durant la période 1976-1982 considéré comme le titulaire indiscutable du poste d’avant-centre des Bleus, encadré par les deux ailiers Dominique Rocheteau et Didier Six, et ce, malgré la récurrente mise en cause de son efficacité. France d’être éliminée à l’issue de la phase de poules. La participation de Bernard Lacombe au bon parcours français lors du mondial 1982 est plus modeste. S’il ne marque pas non plus lors de l’Euro 1984, il tient un rôle important dans la conquête du titre par l’équipe de France. Sa carrière de footballeur terminée, Bernard Lacombe est recruté par Jean-Michel Aulas.

Le nouveau président de l’Olympique lyonnais, qui découvre le monde du football, souhaite en effet s’entourer  d’anciens de la maison  afin de reconstruire un club descendu en deuxième division. Au fil des années, le rôle de Bernard Lacombe évolue au sein de l’organigramme lyonnais. Sous sa direction, l’Olympique lyonnais termine la saison 1996-1997 à la huitième place, qualificative pour la coupe intertoto. Les résultats s’améliorent chaque année, avec l’obtention de la sixième place en 1998, puis de la troisième place en 1999 et 2000. Jean-Michel Aulas, son poste étant rebaptisé  conseiller du président , Bernard Lacombe est notamment chargé du recrutement du club. Le départ de Gérard Houllier est cependant annoncé quelques mois plus tard. Lundi 25 mars 2013 sur l’antenne de RMC, interrogé par une femme sur le niveau de jeu de Karim Benzema, Bernard Lacombe tient des propos machistes :  Je ne discute pas avec les femmes de football.

Je le dis parce que c’est mon caractère. Il est remplacé le 27 juin 2017 par Gérard Houllier au poste de conseiller personnel du président de l’Olympique Lyonnais. Cela marque la fin d’une époque à l’OL. En effet, Jean-Michel Aulas a mis fin à la mission de conseiller de Bernard Lacombe à ses côtés, entamée dès 1988 avec un poste de directeur sportif à l’époque. Bernard Lacombe est représenté sur la fresque des Lyonnais, au côté d’autres personnalités de la ville telles que l’Abbé Pierre, Frédéric Dard ou Paul Bocuse.

Nicolas Delage et Richard Place, Olympique Lyonnais, Calmann-Lévy, mars 2007, 18 p. ASSE, La Taillanderie, décembre 2004, 44 p. Feuille de match de France-Grèce 1973, fff. Feuille de match de Tchécoslovaquie-France 1973, fff. Le record du but le plus rapide lors d’un match de coupe du monde est aujourd’hui détenu par le turc Hakan Şükür, grâce à un but marqué après 10,8 secondes de jeu contre la Corée du Sud, lors du match pour la troisième place de la Coupe du monde de 2002. Nicolas Delage et Richard Place, Olympique lyonnais : les coulisses d’une réussite, Calmann-Lévy, mars 2007, 53 p. Bernard Lacombe – Fiche de stats du joueur de football , sur www.