Il n’y a pas que le vélo dans la vie PDF

François Bousquet, votre librairie a été prise pour cible par les antifas, pouvez-vous nous raconter ? Ce n’est pas la première attaque des antifas que nous subissons, mais c’est il n’y a pas que le vélo dans la vie PDF plus violente.


Octobre 1996 : Lance Armstrong,  » le golden boy du cyclisme américain « , déjà champion du monde, tombe malade. Devant l’évolution ultra-rapide du cancer, les médecins ne lui laissent guère d’espoir. Sa carrière s’interrompt ; ses sponsors le lâchent. Sa vie semble brisée. Juillet 1999 : des centaines de milliers de fans acclament Lance Armstrong, vainqueur du Tour de France. Entre ces deux dates, un formidable combat s’est déroulé. Aidé de la seule confiance de sa femme et de ses proches, il a lutté pied à pied contre la maladie, puis repris l’entraînement lorsque plus personne ne lui accordait la moindre chance. Bien au-delà du domaine sportif, c’est un impressionnant témoignage humain que nous livre ici le champion, qui va jusqu’à écrire :  » Le cancer est la meilleure chose qui me soit arrivée. Cette maladie a opéré des merveilles, et pour rien au monde je ne voudrais avoir été épargné. « 

Elle s’est déroulée le samedi 9 février, vers 14 h 35, quand un cortège de « gilets jaunes » se rendant au Sénat a croisé notre librairie, installée au cœur du Quartier latin, rue de Médicis. Ce n’est pas la première fois que ces casseurs s’attaquent à vous. Cette fois, ils s’étaient mêlés, selon les témoins, à un cortège de gilets jaunes ? Doit-on y voir un nouveau signe de l’infiltration et de la récupération des gilets jaunes par l’extrême gauche ?

Prendre le train en marche pour mieux le saboter. Dans les manifestations de gilets jaunes, ce sont indiscutablement des intrus, des corps étrangers. Autre, leur indigénisme et leur sans-frontiérisme fondamental. On ne peut même pas dire qu’ils sont à la traîne du mouvement, ils sont en dehors.

Carl Lang, Président du Parti de la France, dénonce l’infiltration du mouvement des Gilets jaunes par l’extrême-gauche ultra-violente. En infiltrant chaque semaine un peu plus les manifestations des gilets jaunes et en multipliant les actes de violence, les groupuscules gauchistes détournent, dénaturent et discréditent la légitime colère des Français. Ils agissent en toute impunité car ils servent le pouvoir. 10 février 2019 Jean-Marie Le Pen, de son côté, pointe du doigt la désinformation médiatique à ce sujet. C’est une arnaque médiatique, une provocation des tenants de la pensée unique pour cacher la responsabilité de l’extrême gauche. L’intervention de Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, aux Rencontres du Carrefour de l’Horloge à Paris le samedi 1er décembre 2018. Macron : que le spectacle continue, mais sans nous !