Ils ont fait la Coupe du monde : 20 ans d’exploits PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Thomas Müller face à Marcelo pendant le match. 8 juillet 2014 à l’Estádio Mineirão de Belo Horizonte, au Brésil. Il s’agit de la ils ont fait la Coupe du monde : 20 ans d’exploits PDF demi-finale de la Coupe du monde 2014.


Plus jeune des compétitions universelles, la Coupe du monde de rugby, née en 1987, a brûlé les étapes de la renommée. Sa sixième édition, organisée en France, dépasse toutes les précédentes par son rayonnement, ses retombées médiatiques et le formidable engouement suscité en France, terre d’accueil de dizaines de milliers de supporters. Ils ont fait la coupe du monde, un ouvrage illustré d’Emmanuel Massicard et Jacques Souquet, grands reporters au Midi Olympique retrace l’histoire exaltante des rendez-vous planétaires en Nouvelle-Zélande (1987), Angleterre (1991), Afrique du Sud (1995), pays de Galles (1999) et Australie (2003). Ces confrontations Nord-Sud s’agrémentent de récits épiques, d’anecdotes humaines et sportives sur les héros de cette chanson de geste du rugby moderne. Ils ont fait la coupe du monde remet en situation, côté français, Serge Blanco, Philippe Sella, Fabien Galthié, Abdelatif Benazzi, Franck Mesnel, Philippe Saint-André, Raphaël Ibanez, Fabien Pelous, Frédéric Michalak, entre autres stars. Des Bleus d’hier à ceux d’aujourd’hui, il n’y a que la continuité du talent. Document historique d’exception, Ils ont fait la coupe du monde accorde également une large place aux figures étrangères majeures. Ciselée comme une passe au cordeau, la préface de Raphaël Ibanez est la meilleure introduction à un incomparable ouvrage.

Plusieurs records sont établis durant cette rencontre. La victoire de l’Allemagne constitue en effet la victoire la plus large jamais enregistrée lors d’une demi-finale de Coupe du monde, le match voit dans le même temps les Allemands dépasser le Brésil au nombre de buts marqués dans la compétition et devenir la première équipe à en atteindre la finale à huit reprises. Le capitaine brésilien Thiago Silva est suspendu pour ce match. Le Brésil organise à ce moment-là sa deuxième Coupe du monde après l’édition 1950, ayant remporté la compétition à cinq reprises.

Le portier allemand Manuel Neuer à l’échauffement la veille de la rencontre. Dante et Bernard, titularisés pour la première fois du tournoi, remplacent respectivement Thiago Silva et Neymar tandis que Luiz Gustavo remplace Paulinho au poste de milieu défensif. Les deux équipes restent invaincues à ce moment de la compétition. Les deux équipes débutent la partie de manière entreprenante, le premier tir brésilien venant de Marcelo à la 3e minute et de Sami Khedira à la 7e minute du côté allemand. Coïncidence ou pas, la Seleção perd alors complètement le contrôle du match et concède trois nouveaux buts dans les minutes qui suivent dans un véritable état de sidération. Pour la seconde période, l’entraîneur brésilien Luiz Felipe Scolari effectue deux changements, faisant rentrer Paulinho et Ramires à la place de Fernandinho et Hulk.

Oscar se trouve à la réception d’une passe en profondeur et parvient à tromper Neuer pour porter le score à 7-1, qui ne changera plus. Les joueurs allemands célébrant un but. 5-1 infligé par l’Argentine en 1939 à Rio de Janeiro. La dernière équipe à avoir inscrit six buts à ce stade était l’Allemagne de l’Ouest face à l’Autriche en 1954, et cela avait également été le cas lors des deux demi-finales de l’édition 1930. L’Allemand Miroslav Klose égale à cette occasion le Brésilien Cafu au nombre de matchs remportés dans la compétition en tant que joueur, avec seize victoires. Homme du match, Toni Kroos inscrit deux buts en soixante-neuf secondes, en faisant le doublé le plus rapide de l’histoire de la Coupe du monde. Il démissionne de son poste après la fin du tournoi.

Nous avons décidé de rester concentrés et de ne surtout pas essayer de les humilier. Il faut montrer du respect à l’adversaire, et il était très important que nous le fassions. 7-1 n’aurait aucune influence sur la finale disputée cinq jours après :  Nous n’avons rien célébré. L’icône du football brésilien Pelé écrit notamment sur Twitter :  J’ai toujours dit que le football est une boîte à surprises. Personne au monde ne s’attendait à ce résultat  suivi par  le Brésil tentera de remporter son sixième titre en Russie. La défaite du Brésil est notamment déplorée par la présidente Dilma Rousseff. Ce record est cependant battu cinq jour plus tard à l’occasion de la finale.