Images de l’Etranger PDF

Le secteur de l’alimentation animale est régi par un ensemble de textes réglementaires qui couvrent, entre autres, l’hygiène des établissements, la mise sur le marché et l’étiquetage des aliments. Les additifs sont des substances qui, incorporées aux aliments des animaux, sont susceptibles d’influencer favorablement les images de l’Etranger PDF de ceux-ci.


2003 régit les conditions d’autorisation et d’utilisation des additifs en alimentation animale. Cependant, tout doit être fait pour que leur teneur soit suffisamment basse pour empêcher l’apparition d’effets indésirables et nuisibles pour l’homme ou l’animal. CE fixe les teneurs maximales admissibles de ces substances et produits indésirables applicables lors de la mise en circulation des matières premières pour aliments des animaux ou des aliments composés pour animaux. Ce dernier encadre également l’utilisation de ces aliments pour animaux, leur conditionnement et leur présentation. 2011 établit quant à lui le catalogueeuropéen des matières premières pour aliments des animaux. Ces textes sont entrés en application le 1er janvier 2006.

2005, portant sur le secteur de l’alimentation animale, instaure une obligation d’enregistrement ou d’agrément de tous les exploitants concernés et impose aux autorités compétentes de publier les listes de ceux-ci. Pour délivrer les agréments ou enregistrements, les DDPP ou les DDCSPP effectuent des inspections afin de vérifier les moyens mis en œuvre par l’établissement. L’installation, le matériel, le personnel, le système de production, le contrôle de qualité, le stockage, le système documentaire, sont contrôlés. Des prélèvements peuvent également être réalisés pour analyses.

Une fois agréés ou enregistrés, les établissements font l’objet de visites régulières. 2005 et recensés par la DGCCRF sont disponibles à l’adresse suivante : economie. 2005 définit les principes d’autorisation pour importer des aliments pour animaux en provenance des pays tiers. Une liste d’établissements des pays tiers autorisés sera établie à terme par la Commission européenne.