Informer le patient en psychiatrie : Rôle De Chaque Intervenant, Entre légitimité et obligation PDF

Assemblée informer le patient en psychiatrie : Rôle De Chaque Intervenant, Entre légitimité et obligation PDF – Question – Etienne Mourrut – T. Le parlement et les parlementaires disposent d’une immunité absolue. C’est ce que vient de confirmer la cour de Cassation et que répercute le journal Le Soir. Elle casse ainsi une décision prise par la cour d’appel de Bruxelles qui avait condamné le président de la Chambre Herman de Croo.


La question de l’information du patient en psychiatrie est actuellement au coeur des débats, car si cette information est reconnue nécessaire par la majorité des praticiens, un nombre encore insuffisant de psychiatres l’inscrivent de manière effective au sein de leur pratique. Par la nature même de sa spécialité, qui l’immerge probablement plus que tout autre médecin dans l’intimité de la personne humaine, le psychiatre est quotidiennement confronté aux questions suivantes : Que puis-je dire ? À qui puis-je le dire ? De quelle façon ? De telles interrogations légitimes sont omniprésentes dans la pratique clinique, et cet ouvrage a pour objectif de réaliser un point complet et original sur le sujet par les apports que des auteurs de diverses orientations ont réalisés sur ce thème d’actualité. Diverses situations sont abordées, telles que celle du patient schizophrène, du sujet usager de drogues, de l’urgence psychiatrique, de l’information des proches, du rôle de l’infirmier, de la place du pharmacien, du cadre de la psychanalyse, du contexte de la recherche biomédicale, etc. Une telle approche permet une vision globale (et pourtant individualisée) de la problématique de l’information du patient en psychiatrie, et du rôle de chaque intervenant dans ce contexte.

Une condamnation qui faisait suite à une plainte introduite par l’Eglise universelle du royaume de Dieu. L’organisation n’avait pas apprécié d’être listé parmi les organisations sectaires dans un rapport du parlement. Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les sectes liste une série d’organisations jugées nuisibles. Quatre ASBL jugent inopportun leur présence sur cette liste, l’une d’elles gagne en justice en juin 2005.

La cour d’appel de Bruxelles estimant qu’il y a « une dégradation de l’image sociale d’une association provoquée par une rapport négligent ». L’immunité des parlementaires n’est pas remise en question mais l’immunité absolue de l’institution oui. Il dépose alors un pourvoi en Cassation. Et la Haute cour vient de lui donner raison. L’immunité du parlement est bel et bien absolue. Le principe de l’irresponsabilité parlementaire reconnu par la Cour européenne des droits de l’homme est confirmé. Un parlementaire et son institution ne peuvent donc pas être poursuivis ou recherchés à l’occasion des opinions et des votes émis en séance.

Etat français dans le cadre de son affaire, a annoncé jeudi Me Dominique Chambon, le conseil français de la jeune femme. Maximilien, 10 ans, et Joséphine, 12 ans. Incarcérée en Colombie-Britannique, elle peut, depuis quelques jours, communiquer par téléphone avec la France. Selon Me Chambon, la jeune femme reproche notamment à la justice française d’avoir « refusé systématiquement d’entendre Maximilien et Joséphine ». La CEDH « statuera sur ces manquements. Maximilien et Joséphine contre sa libération », poursuit Me Chambon. Eglise Internationale du Christ », classée comme « mouvement sectaire » en France mais légale au Canada.

Nathalie Gettliffe « espère que l’Etat Français, compte tenu du contexte très particulier de son arrestation et de son dossier ainsi que son combat pour que ses enfants ne soient pas éduqués au sein d’une secte, ne commettra pas l’immoralité et l’indignité en mobilisant la force publique pour le retour des enfants au Canada », ajoute Me Chambon. Nathalie Gettliffe est accusée d’avoir enlevé ses propres enfants en quittant le Canada en 2001. Maximilien et de Joséphine avec leur père Scott Grant. Elle restera en prison au moins jusqu’au 17 juillet, jour où sera fixée la date de son procès. Attendez-vous à ce que les Témoins de Jéhovah sonnent à votre porte à partir du 9 juin. Ces derniers entreprennent en effet une campagne qu’ils qualifient eux mêmes de «sans précédant» dans tout l’est du Québec, incluant la Mauricie, afin d’inviter la population à prendre part à leur congrès de trois jours qui se déroulera du 30 juin au 2 juillet au Colisée Pepsi de Québec.