Introduction au non-marxisme PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Proudhon, puis repris et développé par Karl Marx dans sa critique de l’économie politique, et détaillé dans Le Capital. Quelle est l’origine de cette plus-value ? Elle ne peut ni venir du fait que l’acheteur a acheté les marchandises au-dessous de la valeur, ni du fait que le vendeur les a revendues au-dessus introduction au non-marxisme PDF la valeur.


Une approche simplifiée du marxisme afin de retrouver son originalité théorique et humaine. « Copyright Electre »

Car, dans les deux cas, les gains et les pertes de chaque individu se compensent, puisque chacun est tour à tour acheteur et vendeur. Marx lui-même considère le lien entre profit, intérêt, rente et plus-value, et celui entre plus-value et surtravail comme l’une de ses plus grandes conquêtes théoriques. Dans le mode de production capitaliste, le temps de travail du prolétaire se divise en temps de travail nécessaire et temps de surtravail. Selon la théorie de la valeur travail, le travail humain est la seule source de nouvelle valeur d’échange, mais il est aussi indispensable pour la conservation et le transfert de la valeur. Le propriétaire des moyens de productions achète la force de travail à une certaine valeur, inférieure à la valeur du travail total effectué. Le capital variable est la valeur de la force de travail mise en jeu dans la production. La plus-value est la valeur du surtravail, c’est-à-dire du travail non payé accompli par le travailleur pour le capitaliste, ce qui est la base de l’accumulation du capital.

Une partie de la plus-value est consommée ou thésaurisée par la bourgeoisie. Une autre est réinvestie dans le processus de valorisation, ce qui constitue l’accumulation du capital. La plus-value, une fois extraite du surtravail, est ensuite partagée entre les différents acteurs du capital. La plus-value, c’est-à-dire la partie de la valeur totale des marchandises dans laquelle est incorporé le surtravail, le travail impayé de l’ouvrier, je l’appelle le profit. Le profit n’est pas empoché tout entier par l’employeur capitaliste. C’est le rapport entre la valeur du travail non payé divisé par la valeur du travail payé, exprimées en unités monétaires.

Ce taux de plus-value est aussi égal à la valeur du surproduit divisé par la valeur de la partie du produit correspondant au travail nécessaire. De même on peut définir un taux d’exploitation qui est égal au temps de surtravail divisé par le temps de travail nécessaire. Les taux de plus-value et d’exploitation sont égaux. Dans le Capital, Marx distingue deux manières d’augmenter la plus-value. Karl Marx, Le Capital, livre I, chap. 4e édition allemande sous la responsabilité de J. Le surtravail est la différence entre le temps de travail effectué et le temps de travail nécessaire à la reproduction de la force de travail.

Il existe donc deux manières d’augmenter le surtravail et par là, la plus-value. D’une part, on peut augmenter le temps de travail effectué. On parle alors de plus-value absolue car elle passe par une extension de la grandeur absolue du temps de travail. Elle est décrite par Marx dans la troisième section du livre I du Capital. La durée du travail nécessaire reste la même, seule la durée de surtravail augmente.

D’autre part, on peut diminuer le temps de travail nécessaire à la reproduction de la force de travail. On parle alors de plus-value relative car la durée de travail ne change pas, c’est le rapport entre-temps de travail nécessaire et temps de surtravail qui change. Elle est décrite par Marx dans la quatrième section du livre I du Capital. Alors que dans le cas de la production de survaleur sous la forme considérée jusqu’à présent , le mode de production était supposé donné, il n’est nullement suffisant, pour la production de survaleur par transformation de travail nécessaire en surtravail , que le capital s’empare simplement du procès de travail dans la configuration qu’en lègue l’histoire, ou qu’il a hic et nunc, et se contente d’allonger sa durée. L’extraction de la plus-value par la bourgeoisie d’une part, et la résistance du prolétariat à cette exploitation d’autre part, sont, selon le marxisme, au cœur de l’antagonisme entre ces classes sociales, parfois latent ou caché, parfois s’exprimant dans un conflit ouvert. Vladimir Ilitch Lénine, Oeuvres choisies en deux volumes, Union of Soviet Socialist Republics, Editions en langues étrangères, 1946, p.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 16 janvier 2019 à 18:47. En pratique : Quelles sources sont attendues ? La pertinence de cette section est remise en cause. Le marxisme est l’ensemble des idées et de la doctrine de Marx. Marx a continué les trois principaux courants d’idées du XIXè siècle, appartenant aux trois nations les plus avancées de l’humanité : la philosophie classique allemande, l’économie politique classique anglaise et le socialisme français en liaison avec les doctrines révolutionnaires françaises en général.