J’AI FAIT BEAUCOUP D’AEROGARES… Les dessins et les mots PDF

Roissy-Charles-de-Gaulle qu’il conçut à l’âge de 29 ans et est à l’origine de sa renommée. Il se diversifie ensuite vers des réalisations autres que des terminaux d’aéroports. Il est aussi peintre et écrivain. Son double cursus Polytechnique et Beaux-Arts lui permettent de concilier sa vocation artistique j’AI FAIT BEAUCOUP D’AEROGARES… Les dessins et les mots PDF un solide bagage technique.


Chaque fois que je pense un projet, je ne crée pas une boîte pour y organiser du mouvement, mais je conçois les murs en fonction du mouvement que les gens effectueront à l’intérieur. Très discret jusqu’ici, il passe alors régulièrement à la télévision et dans la presse pour promouvoir la Grande Arche. Il conçoit ensuite le terminal français du tunnel sous la Manche. Ayant conçu ce bâtiment, sa responsabilité d’architecte est alors engagée et cela le marque profondément au point qu’il ne fera par la suite quasiment plus de nouveaux projets en France, se consacrant quasi-exclusivement à l’étranger. J’ai essayé d’être aussi honnête que possible, en pensant d’abord aux quatre personnes qui y ont perdu la vie. Bien sûr, je pleure mon ouvrage, mais je n’ai jamais inversé les choses.

En 1997, il remporte le concours d’un nouvel opéra à Pékin. Il finit le chantier dix ans plus tard dans la douleur et moult péripéties. J’avais toujours rêvé de créer un grand bâtiment culturel, de rentrer enfin en ville. Ce fut cette capitale à laquelle je n’aurais jamais pensé, car la Chine restait une sorte de mirage pour moi, le grand pays jaune des cartes scolaires de Vidal Lablache.