L’éthique du souvenir PDF

Pour rencontrer de nouveaux publics et leur faire découvrir leur potentiel d’écriture, je fais voyager mes ateliers d’écriture littéraire. Labo des Histoires Val-d’Oise, les ateliers feront écho à l’exposition photographique Sommes-l’éthique du souvenir PDF ? Autour de la photographie Hub Side Down de Bertrand Meunier, nous allons raconter un rêve, ce quelque chose d’invisible à l’image et qui est pourtant décelable. L’écriture dialoguera avec l’image pour faire surgir les premiers pas d’un récit.


Un officier se fait lyncher par la presse de son pays après avoir, lors d’une cérémonie, oublié le nom d’un de ses jeunes soldats mort peu de temps avant lors d’une opération. A-t-il commis une faute ? Quel est le rôle du souvenir dans notre vie intime, et dans la vie collective d’une nation ? Sommes-nous dans l’obligation de nous souvenir des gens et des événements passés ? Si oui, de quelle nature est cette obligation ? Le fait de se souvenir ou d’oublier est-il un motif valable de louange ou de condamnation morales ? S’il n’existe pas de morale du souvenir, il existe bien une éthique du souvenir. Elle doit s’efforcer de comprendre en quoi consiste la fidélité au passé. Revivre le passé, ce n’est pas seulement en retrouver le sens, mais toute sa sensibilité.

Ouvert aux enfants et aux adultes ! Samedi 27 février de 14 h à 16 h, Monde d’Aurore, salon de thé à Esbly. A travers des contraintes d’écriture ludiques, se libère l’imaginaire. Osez, expérimentez, libérez dans une ambiance cocon sucré ! Même si la vie n’a pas de sens, qu’est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ? Dans le cadre des ateliers d’écriture créative La Rémanence des mots, j’organise et anime deux week-ends d’écriture.

Sur le thème du bruissement de la ville, nous consacrerons le samedi à l’écriture et au travail de la mise en voix. Le dimanche, nous ferons un travail sur la voix et le corps dans l’espace scénique et préparerons un petit spectacle à partir d’un texte chroal issu du travail de la veille. Le week-end se conclura par une représentation au théâtre Gildas dans le 13e. Pendant deux jours, nous explorerons les écritures de l’intime dont les matières principales sont les éléments autobiographiques et la mémoire sensorielle. Dans un climat d’intimité et de bienveillance nous jouerons les équilibristes entre la vérité et le mensonge fictionnel.

Les places sont restreintes : 7 personnes maximum pourront participer à cet atelier d’écriture de deux jours. Tous les renseignements sont disponibles sur www. Il désignait, à l’origine, une petite lame employée dans l’imprimerie pour marquer la séparation entre les mots et assurer la lisibilité du texte. L’espace correspond donc au blanc qui en résulte. On dit donc bien une espace !