L’évadé PDF

20 ans après le détournement du vol AF8969 Alger-PAris, revivez les coulisses de cet événement avec ses principaux acteurs. Un commando islamiste prend le contrôle du vol AF 8969 à destination de Paris. Au terme l’évadé PDF 54 heures d’un insoutenable huis-clos, le GIGN mène un assaut qui restera à jamais dans les annales.


Jean-Paul Guillaume, irréprochable professeur d’allemand depuis plus de dix-huit ans à La Rochelle, marié, sans histoires et père de deux enfants, change un matin radicalement de comportement. Il frappe un élève. Rêve en classe. Ne rentre plus chez lui et ne fait même plus semblant de supporter sa femme. Rien ne laissait prévoir un tel revirement chez cet homme qui s’était évertué depuis des années à ne montrer de lui que le profil vide d’un homme craintif. Que s’est-il passé ? Qui se cache réellement derrière cette identité ? Une sorte de Docteur Jekyll. Comment ne pas perdre pied ? Comment, après avoir contenu depuis tant d’années sa nature profonde, ne pas ressentir enfin l’indicible
joie de redevenir soi-même, assassin peut-être, mais si parfaitement heureux !

Les membres du GIGN donnent l’assaut. Depuis trois ans, l’Algérie s’enlise dans la guerre civile qui, selon certaines estimations, va faire 200 000 morts. Groupe Islamique Armé, le plus sanguinaire des mouvements terroristes algériens, est le commanditaire d’une série d’enlèvements, d’assassinats et d’actions terroristes. La France, qui prépare le réveillon de Noël,  chavire en plein cauchemar. Bénéficiant des négligences policières et aéroportuaires de l’aéroport Houari-Boumediène d’Alger, quatre islamistes armés embarquent  à bord de l’airbus A300 assurant le vol AF8969 devant relier Paris, avec à son bord 229 passagers et douze membres d’équipage. 25 ans ayant épousé la cause radicale, est le chef présumé du commando.

27 ans, originaire d’El Harrach, dans la banlieue d’Alger. Un homme ravitaille le vol AF8969, cloué sur le tarmac de l’aéroport d’Alger. Avec une facilité déconcertante,  le commando a pu entrer sur la zone réservée sans passer par l’aérogare. Il pleut ce jour-là sur Alger, la surveillance sur les pistes n’est pas à la hauteur. Par ailleurs, le contrôle voyageur laisse apparaître des dysfonctionnements . Une soixantaine de personnes seraient ainsi montées à bord sans carte d’embarquement.