L’Agressivité PDF

L’agressivité est une modalité du comportement des êtres vivants et particulièrement de l’être humain, qui se reconnaît à des actions où la violence est dominante. Elle prend des formes aussi diverses que les différents types de relation au sein d’un écosystème ou d’une culture donnée. Les attitudes ou les gestes agressifs sont plus ou moins tolérés l’Agressivité PDF les codes sociaux et leurs conséquences sont très variables d’une société à l’autre, d’un groupe social à l’autre et selon les époques. L’agressivité pathologique est présente à des degrés divers dans les tableaux cliniques de troubles de la personnalité de type névrotique, psychotique, psychopathe ou épileptique.


Forts de l’idée que leur bébé  » est une personne  » et que l’élever est une des plus belles aventures de la vie, les parents se trouvent aujourd’hui désemparés devant l’agressivité de leur enfant.
Et pourtant, l’agressivité est avant tout une énergie, une force ni bonne ni mauvaise mais indispensable au développement de l’enfant. Reste à comprendre comment la canaliser de façon positive et en faire un atout. De la naissance à l’adolescence, Edwige Antier nous aide à reconnaître ses manifestations spécifiques et les réponses à y apporter.
Nourri de portraits et de témoignages, ce livre déculpabilise les parents et les invite à construire avec leurs enfants un avenir plus serein.

Konrad Lorenz a mis en avant l’agressivité chez toute espèce animale comme facteur positif de sa conservation : il la comprend donc plus comme un élément vital que comme un instinct de mort. Cette agressivité ne doit cependant pas être comprise comme une priorité donnée à la violence ni même aux tensions latentes des rapports de force. Il s’agit davantage d’une énergie dont les diverses cultures optimisent les formes d’expression. Souvent employé de manière métaphorique, le terme  agressivité  désigne une violence physique ou verbale manifestée avec une intention hostile. L’agressivité, étudiée par Konrad Lorenz en éthologie animale, se rapporte à la territorialité et à l’accouplement. Chez l’humain, elle se situe aux niveaux organique, social et culturel.

Au niveau culturel, la violence physique est plus ou moins valorisée d’une population à l’autre et d’une époque à l’autre. Violence domestique, violence urbaine, violence scolaire et d’autres formes d’incivilité sont représentatives de cette forme de communication, en cours plus dans un pays que dans un autre. Au niveau organique, il existe les cas de sham rage chez l’animal et chez l’humain où le comportement exprime un état de rage violente, sans raison apparente dans l’environnement immédiat. En 1892, le docteur Golz a démontré que l’ablation de la partie frontale du cerveau d’un chien transforme un animal doux et paisible en une bête féroce capable d’attaques subites, vicieuses et violentes, sans provocation apparente. La neurologie nomme  syndrome du dyscontrôle épisodique  les cas de conduite paisible ordinaire passant momentanément à un comportement violent, quand ils sont reliés à la fois à des lésions cérébrales et à la chimie du cerveau. Cet affaiblissement du contrôle indique une prédisposition à l’agressivité déjà installée.

L’agressivité est un comportement omniprésent chez les espèces du royaume animal. Le comportement agressif est sujet à des processus de sélection naturelle. En effet, les différences dans l’agressivité sont le produit de l’adaptation des individus aux conditions environnementales et aux interactions avec les individus qui les entourent. Dans toutes les espèces animales, les facteurs biologiques fondamentaux des individus comme l’âge et le sexe ont une forte influence sur le comportement.

Concept de RHP Le but d’un comportement agressif est soit d’obtenir, soit de défendre des ressources. Dans la plupart des cas, ce comportement n’est pas physique. Comme ces comportements agressifs prennent place lors d’un combat pour des ressources, il est aussi important de prendre en compte le point de départ de chaque individu au moment du début des démonstrations. En effet, c’est la combinaison de ces critères qui aboutissent à une décision finale lors d’un face-à-face.