L’ amour malin – Réussir sa vie amoureuse PDF

Né au Tibet en 1947, il a été reconnu très jeune comme la réincarnation d’un l’ amour malin – Réussir sa vie amoureuse PDF maîtres du treizième dalaï-lama, ce qui impose le respect de la communauté religieuse. Dès son arrivée en Europe, en 1971, il commence à enseigner les rudiments du bouddhisme tibétain aux Occidentaux.


Envie d’une baguette magique pour transformer votre vie amoureuse et en finir avec les scénarios décevants ?
Vous êtes célibataire et changez souvent de partenaire? Vous avez des difficultés à construire une relation durable et harmonieuse ? Vous avez toujours le même type de relation, mal partie et qui ne mène nulle part ?
Ou bien vous êtes en couple, mais ce n’est pas aussi simple que vous l’espériez. Vous avez le sentiment d’étouffer ou, à l’inverse, êtes constamment dans l’attente ?
Alors apprenez quel est votre scénario amoureux, quelle histoire se répète. Peut-être sont-ils écrits depuis votre enfance. Vos relations amoureuses ne prolongeraient-elles pas une quête de sécurité affective? Avez-vous appris à être évitant, contrôlant, demandeur, pour attirer l’attention, pour être bien avec l’autre, mais en vain ?
En cernant mieux la nature et l’origine de vos difficultés, en sachant aussi comprendre votre partenaire, le bonheur d’être à deux devient possible.
Aimer malin, c’est se débarrasser de ses vieux démons pour mieux aimer et être aimé.
Sommaire
Où en êtes-vous avec l’amour ? Quel est votre scénario amoureux ?
Quel amoureux êtes-vous ?
Manquez-vous de confiance en amour ?
Décodez l’autre : stop aux quiproquos, apprenez aussi à reconnaître ses codes.
Grandir en amour, changer et en finir avec les fonctionnements toxiques.

En plein rejet du christianisme, la génération hippie se passionne pour cette forme de spiritualité exotique. Une vision idéale: un maitre « réalisé » priant au coucher du soleil. Obèse mais énergique, le petit homme prend de l’envergure, jusqu’à fonder le centre de Lerab Ling. Le temple, modèle d’architecture bling-bling en pleine nature, est inauguré en grande pompe par le dalaï-lama en 2008, en présence de Carla Bruni-Sarkozy, Rama Yade et Bernard Kouchner. Il accueille aujourd’hui de 2 000 à 3 000 retraitants chaque année. Mais, en ce mois de juillet 2011, les 500 personnes inscrites à la traditionnelle retraite estivale de Lerab Ling ont d’autres préoccupations. Venues d’Italie, des Pays-Bas, d’Allemagne, d’Angleterre ou de France, toutes ont délaissé les plages et l’apéro au rosé pour s’isoler huit jours dans l’espoir de découvrir les secrets de la méditation.

Quand le maître apparaît enfin sur l’estrade dans sa robe orange, comme il le fera chaque jour aux alentours de midi, les 500 groupies se lèvent comme un seul homme. Sogyal Rinpoché, c’est 1 m3 de pure sagesse : ça s’accueille dignement. Ce matin-là, dans le temple à la décoration surchargée, où domine un bouddha en or de 7 m de haut, le gourou pointe d’un doigt agacé un grand portrait de maître placé derrière lui. Qu’est-ce qu’elle fait là, cette photo ? S’ensuivent vingt minutes de mise au point et de brimades, alors que nonnes et disciples s’agitent en tous sens pour déplacer la photo. De quoi rendre perplexes certains élèves. Laura, une Française de 31 ans, s’interroge : Je n’arrive pas à faire le lien entre le Livre tibétain de la vie et de la mort, qui m’a bouleversée, et le personnage que je viens de découvrir .