L’appel du désert. Charles de Foucauld, Antoine de Saint-Exupéry PDF

Un désert est une zone de terre l’appel du désert. Charles de Foucauld, Antoine de Saint-Exupéry PDF et très peu propice à la vie, où de très faibles précipitations se produisent à de rares occasions, et où par conséquent les conditions de vie sont hostiles pour les plantes ainsi que pour la vie des animaux. Les déserts font partie des environnements extrêmes.


Les déserts chauds sont formés par des processus météorologiques, puisque de larges variations de températures entre le jour et la nuit font travailler de façon rude les roches et les pierres, qui finissent souvent par s’éclater en petits cailloux ou en petites particules. Brûlant, absolument sec, couvert de sable à perte de vue, dépourvu de végétation, inhospitalier et hostile à la moindre forme de vie, exposé en permanence à un soleil de plomb et accablant, d’une luminosité aveuglante et éblouissante, et balayé par des vents desséchants et violents, voilà comment on se représente le désert bien que cette idée que l’on se fait du désert est incomplète et partiellement erronée. Il existe des déserts chauds, des déserts froids et des déserts tempérés. La chaleur n’est donc pas un critère déterminant pour qualifier une région du globe de  désert . Le désert, future sources d’énergie solaire et éolienne, voire d’hydrogène ?

Au-delà de son sens primitif d’endroit vaste et avec très peu d’habitants, le mot désert désigne également actuellement quelques réalités proches. Le mot désert désignait en ancien français non pas des étendues vides de végétation, mais toute vaste zone inhabitée et non cultivée par l’Homme, en particulier les forêts profondes qui abritaient par exemple des moines ermites qui  allaient au désert  pour y vivre en méditation. Charbonnière, elle-même relique de l’immense forêt d’Ardenne citée par César. En démographie, un désert est une région peu densément peuplée. Sa définition varie : au niveau mondial, on estime qu’en dessous de 5 hab. En France, les cantons peuplés de moins de 20 hab.

Par analogie, on parle aussi de  déserts océaniques . Les océans comptent en effet des déserts biologiques bien plus vastes que les déserts terrestres. Pacifique et Atlantique et au sud de l’océan Indien au niveau des gyres. Tourbillon de sable dans le désert des Mojaves, Californie.