L’etna et les volcanologues PDF

Un volcanologue est le scientifique spécialiste de cette branche de la géologie liée à la géodynamique et à la géomorphologie. En 1858, le terme vulcanology apparait dans la littérature anglaise. En 1886, la forme a dérivé en volcanology. Article détaillé : Histoire l’etna et les volcanologues PDF la volcanologie.


in8°, 239p , broché jaq ll coul Photos n&coul

L’histoire de la volcanologie est, comme la plupart des autres histoires des sciences naturelles, marquée par trois grandes étapes. William Hamilton, plus tard donc que d’autres sciences naturelles. Divers instruments de mesure ont été élaborés ou empruntés à d’autres disciplines afin d’obtenir des données fiables sur le fonctionnement des volcans et notamment la prévision des éruptions volcaniques. Cette mise sous pression s’accompagne d’un gonflement du volcan dû à la dilatation des roches et la poussée du magma sur les parois. Les sismographes permettent aux volcanologues de détecter les microséismes provoqués par la mise sous pression de la chambre magmatique. L’inclinomètre, accéléromètre et tiltmètre mesurent quant à eux les variations de pente du volcan jusqu’à une précision de un par million. Ils sont placés à différents endroits sur les pentes du volcan lors d’une phase de repos.

Placé également sur les pentes du volcan, il va indiquer les augmentations et les diminutions d’altitude au fil des gonflements et des dégonflements du volcan. L’interféromètre permet de mesurer la distance entre deux points grâce à un laser. L’échantillonnage permet de déterminer le type et le passé éruptif du volcan selon la nature, la proportion et la composition des laves, des tephras et des gaz. Les analyses se font en général dans l’observatoire volcanologique du volcan étudié lorsqu’il en possède un. Les mesures effectuées à l’aide des instruments sont décryptées, comparées avec le passé du volcan et entre les volcans, etc tandis que les échantillons subissent une série de mesures et d’analyses chimiques, cristallographiques, physiques, géochimiques, etc. La synthèse des résultats et leur recoupement permet ainsi de réaliser des diagrammes, des cartographies, etc permettant d’établir un historique du volcan et d’évaluer le risque éruptif pour une période plus ou moins longue. Lors de la prévision d’une éruption, les volcanologues s’aident des différentes mesures effectuées.