L’origine du capitalisme: Une étude approfondie PDF

1er mai 2012, lors de la manifestation Occupy Chicago. Le terme libertaire désigne les personnes, courants, mouvements, structures, organisations, etc. Ce néologisme a été créé par Joseph Déjacque en l’origine du capitalisme: Une étude approfondie PDF pour affirmer le caractère égalitaire et social de l’anarchisme naissant.


Qu’est-ce que le capitalisme ? Cette question, l’histoire la pose chaque fois que ce système entre en crise, étalant au grand jour ses absurdités. Pour y répondre, il faut en comprendre les origines. Voilà ce que propose Ellen Meiksins Wood dans cet ouvrage d’une actualité brûlante.

Dans les années 1960, une identité libertaire spécifique émerge qui déborde le cadre anarchiste historique. Wikipédia : un projet  libertaire  ou  libertarien  ? Articles détaillés : anarchisme et Étymologie du terme anarchie. L’anarchisme est employé tantôt péjorativement, comme synonyme de désordre social dans le sens commun ou courant et qui se rapproche de l’anomie, tantôt comme un but pratique à atteindre dans le cadre d’une idéologie comme c’est le cas pour les libertaires. L’anarchie est donc organisée et structurée : c’est l’ordre moins le pouvoir. Le Libertaire, Journal du mouvement social, New-York, no 25, 17 août 1860. Joseph Déjacque a utilisé ce terme comme titre au journal qu’il a publié à New York de juin 1858 à février 1861, Le Libertaire, Journal du mouvement social, titre repris par de nombreuses autres publications ultérieures.

On retrouve à plusieurs reprises le terme dans le De la Justice de Proudhon. Il en fait un quasi synonyme d’individualisme. Jules Lermina, L’ABC du libertaire, L’Essai d’Aiglemont, 1906. En France, suite aux lois votées dans l’urgence les 11 et 15 décembre 1893 et le 28 juillet 1894, interdisant tout type de propagande, les anarchistes s’emparent du mot libertaire pour s’identifier et poursuivre leurs activités, notamment éditoriales. Pendant plusieurs décennies, les deux termes donc sont utilisés comme synonymes, quasi interchangeables. Mai 68 marque un tournant, notamment par le rôle déterminant que joue le Mouvement du 22 Mars au début des événements. Ainsi, le concept de mouvement libertaire déborde-t-il celui de mouvement anarchiste.

Irène Pereira, dans sa thèse de doctorat de sociologie, se pose la question :  Qu’est ce qu’être libertaire aujourd’hui ? Quel est l’héritage de l’esprit de Mai 68 aujourd’hui ? Mai conjoint trois grammaires : la grammaire socialiste, la grammaire démocratique et la grammaire contre-culturelle. Un des héritages possible de Mai 68 aujourd’hui consiste à essayer de trouver un équilibre dans la pratique libertaire. Les libertaires de l’an 2000, tout en continuant à exprimer leur sensibilité libertaire et une forte solidarité pour les plus démunis, ne sont plus les porteurs du rêve du Grand Soir, ou de celui visant à créer un paradis sur terre.

En 2005, le journal Le Monde qualifie Wikipédia d’ encyclopédie libertaire sur le Net , en précisant  Ce projet d’encyclopédie en ligne est atypique, proche de l’utopie libertaire. Car elle est entièrement rédigée par des bénévoles – n’importe qui peut l’enrichir et la faire évoluer. Elle est également publiée par une société à but non lucratif. Selon le sociologue Dominique Cardon,  Internet et Wikipédia a vivifié une forme culturelle et politique ancienne qui était déjà présente dans le mouvement social, notamment dans la tradition anarchiste. C’est un lieu d’expression qui tolère la diversité, sans représentants fixes, sans délégation de pouvoir, avec des décisions prises au consensus. Néanmoins, le fondateur de Wikipédia se proclame objectiviste tout comme la romancière et philosophe Ayn Rand dont les écrits prônent un capitalisme proche de la philosophie libertarienne dans sa dimension minarchiste.

Ainsi, l’anthropologue et philosophe français Ruwen Ogien dans L’État nous rend-il meilleurs ? La confusion entre les deux est néanmoins fréquente, notamment en cas de passage de l’anglais au français. Le mot  libertaire  est initialement forgé pour servir la dénonciation d’un anarchisme qui n’irait pas au bout de sa radicalité. Libertaire et anarchiste constituent plutôt les deux faces, positive et négative, d’un même engagement : l’affirmation, d’un côté, que tout doit procéder de la liberté humaine et la promouvoir, le refus, d’autre part, de toute forme de domination ou d’autorité. Pour eux, l’ordre naît de la liberté, tandis que les pouvoirs engendrent le désordre. Micheline de Sève, Pour un féminisme libertaire, Boréal Express, 1985, 154 p. Michel Ragon, La Voie libertaire, Plon, 1991, texte intégral.

Domenico Pucciarelli, L’imaginaire des libertaires aujourd’hui, Préface d’Alain Pessin, Lyon, Atelier de création libertaire, Lyon, 1999, notice éditeur. Changer le monde sans prendre le pouvoir ? Michel Ragon, Dictionnaire de l’anarchie, Albin Michel, 2008, extraits. Actes du colloque, Le don de la liberté : les relations d’Albert Camus avec les libertaires, Rencontres méditerranéennes Albert Camus, 2009, notice.

Jourdain, Proudhon : un socialisme libertaire, Éditions Michalon, 2009, note de lecture. Michel Onfray, Le postanarchisme expliqué à ma grand-mère. Ruwen Ogien, L’État nous rend-il meilleurs ? Collectif, La commune du Rojava : l’alternative kurde à l’État-nation, Syllepse, 2017, préf.

Michael Löwy, Le Kurdistan libertaire nous concerne ! Simon Luck, Sociologie de l’engagement libertaire dans la France contemporaine. Kitschelt Herbert, La gauche libertaire et les écologistes français, Revue française de science politique, 40e année, no 3, 1990, p. Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de l’Université Laval, 2009, texte intégral. Julie Abbou, L’Antisexisme linguistique dans les brochures libertaires : Pratiques d’écriture et métadiscours, Thèse, Laboratoire Parole et Langage, Université de Provence, 2011, vol. Université du Québec à Montréal, 2013, .