LA FORTUNE DES ROUGON. Tomes I & II (complet). Les Rougon-Macquart. Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire. PDF

Cette page est en semi-protection longue. Autoportrait au béret, Émile LA FORTUNE DES ROUGON. Tomes I & II (complet). Les Rougon-Macquart. Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire. PDF, 1902.


Sa vie et son œuvre ont fait l’objet de nombreuses études historiques. Plaque commémorative apposée au 10, rue Saint-Joseph. Zola enfant avec ses parents, vers 1845. 10, rue Saint-Joseph à Paris, le 2 avril 1840, d’un père italien et d’une mère française. Venise, et d’Émilie Aubert, native de Dourdan. Son père, ingénieur de travaux publics, ancien officier subalterne italien, soumissionne la construction d’un système d’amenée d’eau potable à Aix-en-Provence depuis la montagne Sainte-Victoire.

Les créanciers poursuivent alors la société du canal. En 1851, Mme Aubert se rend à Paris avec son fils pour suivre les actions en justice contre Jules Migeon et les créanciers qui se disputent la Société du canal Zola. Aubert, sa mère, totalement démunie, s’occupe de l’orphelin avec sa grand-mère, Henriette Aubert. Restée proche de son fils jusqu’à sa mort en 1880, elle a fortement influencé son œuvre et sa vie quotidienne. Paul Cézanne qui reste son ami proche jusqu’en 1886. Ce dernier l’initie aux arts graphiques, et plus particulièrement à la peinture. Dès sa prime jeunesse, Émile Zola est passionné par la littérature.