La Maison de Buchy PDF

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire. La créosote de goudrons de houille, découverte par la Maison de Buchy PDF chimiste allemand Karl von Reichenbach a été largement la plus utilisée dans le monde. HAP de la créosote qui risque ici de contaminer par exemple les anguilles.


Ce réveillon 1951, Jacques avait cinq ans et tremblait d’inquiétude : l’emménagement à Buchy avait tout du cadeau de Noël surprise. Mais l’essayer c’était l’adopter ! Bientôt, la grande maison allait résonner le soir d’hymnes de Brassens chantés à tue-tête ou de sonates de Beethoven connues par cœur. Le jardin immense occuperait les trois frères et sœurs : il faudrait entretenir le poulailler, chercher de l’herbe pour les lapins… Toute une aventure. La maison sentait bon la rhubarbe, les champignons, le lait encore chaud de la ferme : la belle vie !

Compostière fabriquée à partir de bois créosoté. La créosote a l’aspect d’une matière dure, pâteuse ou collante et brillante, fortement odorante. Elle est trouvée dans le dépôt croûteux déposé par les vapeur et fumées montant dans une cheminée ou contre une paroi froide. Elle contient même, par volume, un potentiel énergétique plus élevé que le bois. La créosote est le produit d’une combustion incomplète du bois, ce qui est le cas dans la plupart des cheminées traditionnelles et dans les inserts fonctionnant avec un faible afflux d’air. Sa composition varie selon le bois ou le charbon et le processus de production.

Selon leurs compositions on parle de créosotes de type A, B et C. C’est un liquide jaune limpide, visqueux et gras, à odeur âcre de fumée et au goût de brûlé-carbonisé. Il a été utilisé comme désinfectant, laxatif et dans un traitement contre la toux, depuis remplacé par des médicaments plus récents. La créosote de bois était également réputée protéger le bois de sa dégradation par le soleil et la pluie. Cette créosote est distillée à partir du goudron brut produit dans un four à coke. La créosote de goudron de houille est un liquide noir ou ambré, malodorant, épais et huileux. Il a été le conservateur du bois le plus utilisé dans le monde, principalement pour les poteaux téléphoniques et les traverses de chemin de fer ou des bois de marine.

Diverses études attribuent à la créosote un pouvoir cancérigène. Un contact cutané direct avec de faibles doses de mélanges de créosote ou avec leurs vapeurs peut entraîner une sensibilité à la lumière accrue, des dommages à la cornée, et des lésions cutanées. Une exposition plus longue à la vapeur de créosote peut provoquer des irritations des voies respiratoires. Chez les enfants : Il n’y a pas de voie spécifique d’exposition des enfants à la créosote, mais leur peau et leurs muqueuses sont plus sensibles aux passages percutanés de produits de type hydrocarbures.