La messe à l’endroit : Un nouveau mouvement liturgique PDF

Francesco Hayez, huile sur toile, 1859. Le baiser est un mouvement qui consiste à toucher une personne la messe à l’endroit : Un nouveau mouvement liturgique PDF ses lèvres grâce aux muscles orbiculaires de la bouche.


Les textes liturgiques publiés par Benoît XVI supposent un renouveau liturgique à deux vitesses : une diffusion élargie de la messe tridentine et ce que l’on nomme la réforme de la réforme. Après avoir analysé la situation du catholicisme français, l’auteur estime que le projet concret de réforme de la réforme pourrait se résumer à la diffusion de ce qui se pratique déjà dans certaines paroisses avec beaucoup de fruits pastoraux : réintroduction de la langue liturgique latine, distribution de la communion selon le mode traditionnel, usage de la première prière eucharistique, orientation de la célébration vers le Seigneur au moins à partir de l’offertoire et enfin 5/ usage en silence de l’offertoire traditionnel. Mais ce projet de réforme ne peut se réaliser sans la célébration la plus large selon le missel traditionnel ; inversement, celle-ci a besoin pour exister dans les paroisses ordinaires de la recréation d’un milieu vital par la réforme de la réforme. Les deux critiques parallèles des mutations opérées sous Paul VI (la critique frontale qui veut élargir la diffusion de la liturgie dite de saint Pie V et la critique réformiste, dite réforme de la réforme) ont aujourd’hui plus que jamais partie liée.

Il est un signe de protection en général. Dans la culture occidentale, c’est le plus souvent un signe d’affection. En France il est très commun de se  faire la bise  pour se dire bonjour et au revoir. Autrefois la bise s’effectuait presque uniquement entre deux femmes, un homme et une femme, ou deux hommes de la même famille. Il existe néanmoins quelques particularismes régionaux sur cette question. Selon les régions la joue tendue en premier ne sera également pas la même.

En règle générale l’on commence par la joue droite dans le nord, l’ouest et le centre du pays. Mais dans l’extrême-sud-ouest, le sud-est, ainsi que l’extrême-est du pays on commence bien souvent par la joue gauche. Le roi Willem-Alexander embrasse sa mère Beatrix qui vient d’abdiquer en sa faveur. Au Luxembourg et en Suisse romande on pratique généralement 3 bises. En Belgique francophone, on pratique généralement une seule bise mais le nombre varie selon l’endroit. Ainsi, par exemple,  à Charleroi, c’est trois, à Tournai, c’est quatre, à Namur, c’est deux.

Au Québec, où la pratique ne s’est généralisée que depuis quelques décennies, on donne 2 ou parfois 3 bises en commençant par la joue gauche tout en se serrant la main droite. En Serbie, le nombre de bises doit être impair. La seule exception est lors des événements tristes, notamment les funérailles, où le nombre de baisers est alors pair. En Allemagne, on fait souvent 2 bises aux amis ou aux personnes que l’on connait. Aux Pays-Bas, on fait trois bises en commençant par la joue droite de la personne.