La nouvelle psychologie PDF

Les activités psychiques ont lieu dans un système complexe et ouvert, dans lequel chaque système partiel est déterminé par sa relation à ses méta-la nouvelle psychologie PDF. La théorie gestaltiste définit un système comme une unité dynamique à partir des relations entre ses éléments psychologiques. Ils partagent pour l’essentiel les mêmes principes méthodologiques : holisme, intérêt pour les relations entre unités élémentaires, caractère non conscient du modèle théorique. On trouve son origine dans quelques idées de Goethe.


Ehrenfels propose un exemple musical : lorsqu’on se rappelle une mélodie, on se souvient d’une structure globale de musique et non d’une suite successive de notes prises isolément. L’idée de forme se retrouve aussi dans la phénoménologie, fondée par Edmund Husserl, qui est l’étude de l’essence des choses. Le résultat, la  gestalt , est donc une forme structurée, complète et prenant sens pour nous. Autre exemple, lorsqu’on regarde les étoiles, chacune d’elle est un stimulus visuel, pourtant on peut facilement les organiser en constellations, en ensemble formé de stimuli.

Ainsi, l’image mentale que nous avons en tête est une forme, et peut être évaluée par notre esprit en tant que telle, par exemple en la nommant :  la Grande Ourse . En fait, dès notre naissance, la première  forme  importante que nous reconnaissions est une gestalt : c’est le visage de la sage femme. Le nouveau-né n’en perçoit pas encore les détails, mais la forme globale est  signifiante  pour lui. On constate ainsi que le tout est différent de la somme de ses parties, un des principes phares de la théorie de la gestalt. Pour comprendre un comportement ou une situation, il importe donc, non seulement de les analyser, mais surtout, d’en avoir une vue synthétique, de les percevoir dans l’ensemble plus vaste du contexte global, avoir un regard non pas plus  pointu  mais plus large : le  contexte  est souvent plus signifiant que le  texte .

J’ai rendez-vous avec Pierre à quatre heures. Je regarde la salle, les consommateurs, et je dis : « Il n’est pas là. Il n’existe pas de perception isolée, la perception est initialement structurée. La structuration des formes ne se fait pas au hasard, mais selon certaines lois dites  naturelles  et qui s’imposent au sujet lorsqu’il perçoit. La loi de continuité : des points rapprochés tendent à représenter des formes lorsqu’ils sont perçus, nous les percevons d’abord dans une continuité, comme des prolongements les uns par rapport aux autres.

La loi de la proximité : nous regroupons les points d’abord les plus proches les uns des autres. La loi de similitude : si la distance ne permet pas de regrouper les points, nous nous attacherons ensuite à repérer les plus similaires entre eux pour percevoir une forme. La loi de destin commun : des parties en mouvement ayant la même trajectoire sont perçues comme faisant partie de la même forme. La loi de familiarité : on perçoit les formes les plus familières les plus significatives.