La nuit de l’iguane PDF

Ben Zachary revient de Wichita avec des hommes embauchés pour s’occuper du troupeau la nuit de l’iguane PDF il est propriétaire avec Zeb Rawlins, un fermier voisin. Il retrouve sa sœur adoptive Rachel, qui vit avec sa mère et ses frères.


Révérend défroqué, Larry Shannon s’est reconverti dans l’animation de voyages touristiques. C’est au milieu de la jungle mexicaine qu’il expie sa mauvaise conduite, auprès du groupe de jeunes filles dont il a la garde. Mais la canicule ne le tient pas à l’abri de nouvelles tentations. Et la nuit moite s’apprête à le confronter à ses propres égarements…

 » La férocité des dialogues n’a pas pris une ride, et on redécouvre avec bonheur ces personnages ingrats et touchants, d’une richesse inouïe.  » Baptiste Liger –L’Express

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marcel Aymé et Jacques Guicharnaud

Rachel a été recueillie bébé par Zachary père, tué ensuite par les indiens Kiowas en défendant son ranch et son bétail. Comprenant qu’il faut en finir avec les rumeurs concernant Rachel, Ben décide de capturer le vieux cavalier pour le faire parler. La corde autour du cou, le vieil homme raconte que Rachel a été trouvée par Zachary père dans un camp indien ravagé, qu’à titre de représailles les indiens ont enlevé son fils, qu’il a alors demandé à Zachary père de rendre Rachel aux Kiowas en échange de sa libération mais que Zachary père a refusé. Zachary refusent, et se retrouvent mis au ban. La mère confirme le récit du vieil homme, elle a menti, la petite indienne a bien remplacé son bébé qui venait de mourir. Est-elle la sœur de cœur des frères Zachary ?

A-t-elle enfin le droit d’éprouver de l’amour pour Ben ? Le tournage s’est déroulé à Durango, au Mexique. Malheureusement, quelques mois plus tard, elle subit une fausse couche, que certains imputèrent à son accident sur le tournage de ce film. Le reste des scènes d’Audrey furent tournées avec une doublure. John Huston dit, dans ses mémoires, détester ce film n’y voyant, sans doute en raison de la séquence finale, qu’un  banal film d’action , là où il voulait résolument tourner un film  contre le racisme . Audrey Hepburn, Un hommage photographique, p.