La remontée des cendres : Edition bilingue français-arabe PDF

Bibliothèques idéales à Strasbourg en septembre 2013. Il est titulaire du prix Goncourt pour la remontée des cendres : Edition bilingue français-arabe PDF roman La Nuit sacrée.


1972, il écrit de nombreux articles pour le quotidien Le Monde. Il obtient le prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée, une suite à L’Enfant de sable. En 2008, il est élu membre de l’Académie Goncourt, en remplacement de François Nourissier démissionnaire. Lumières avec Malek Chebel, Reza, Olivier Weber, Abdelkader Djemaï, Gilles Kepel et Barmak Akram. En novembre 2015, il quitte les éditions Bompiani qui publia ses œuvres en italien pour fonder à Milan La nave di Teseo, une nouvelle maison d’édition, avec Umberto Eco. La Fiancée de 12, suivie d’Entretiens avec M. Le Mariage de plaisir, Gallimard, coll.

Le Terrorisme expliqué à nos enfants, Le Seuil, coll. Un pays sur les nerfs, éditions de l’aube, coll. La plupart de ses livres ont été traduits en arabe, certains par l’auteur lui-même. En mai 2012, il est promu commandeur de l’ordre national du Mérite en France.

Taharbenjelloun a été nommé en son honneur. Tahar Ben Jelloun sur France Inter le 17 février 2016, dans l’émission La Bande originale :  J’ai un problème avec ma date de naissance : je ne suis pas né en 44, comme c’est écrit partout, je suis né en 47. L’auteur explique qu’afin de pouvoir être inscrit à l’école bilingue maternelle franco-marocaine de Fès, son père l’a volontairement vieilli et que l’erreur sur son année de naissance provient de là. Valérie Trierweiler,  Tahar Ben Jelloun : sacré romancier ! Mais comment débuter une autobiographie quand on ne connaît pas sa date de naissance ? C’est en effet le cas du romancier qui ignore s’il est né en 1944 ou en 1947.

Son père avait trafiqué l’état civil afin de faire entrer son fils à l’école coranique plus tôt. C’est vrai qu’il y a confusion ! J’ai un frère qui a deux ans de plus que moi et mon père tenait à ce que l’on fasse notre scolarité ensemble. Mon père a dû me vieillir pour me faire rentrer à l’école en même temps que lui.