La santé des restes PDF

La pourriture annulaire est la santé des restes PDF maladie des pommes de terre, causée par la bactérie Clavibacter michiganensis spp. Les symptômes d’infection ne sont pas toujours bien visibles.


Les symptômes dépendent de la race de pomme de terre et des conditions de croissance. Une infection fongique ou bactérienne secondaire peut parfois cacher les symptômes de la pourriture annulaire. Dans beaucoup de cas, l’infection de pourriture annulaire est présente de façon latente. Ceci veut dire que les symptômes de la maladie ne sont pas distincts et qu’en plus le degré d’infection est si bas que les tests de laboratoire ne peuvent pas toujours révéler l’infection. Cependant, une infection latente peut être dispersée via les semences de pommes de terre ou via le matériel infecté.

La pourriture annulaire ne représente aucun danger pour la santé publique. Seuls dans des cas exceptionnels, les tubercules contaminés pourrissent. Les dégâts causés par la pourriture annulaire comprennent des dommages financiers et économiques, suite, d’une part, au refus des lots et, d’autre part, aux restrictions au niveau de l’exportation. La pourriture annulaire se dissémine via les plants de pomme de terre contaminées ou via des machines des lieux de stockage ou d’autres matériaux, qui ont été en contact avec des tubercules contaminés. La bactérie ne peut pas survivre dans la terre, mais elle le peut dans les restes des plantes et des tubercules de pomme de terre.

La bactérie de la pourriture annulaire est un organisme de quarantaine pour l’Union Européenne. Ceci implique que tous les états-membres sont obligés de prendre des mesures afin de détecter la bactérie et d’éradiquer la maladie. Les mesures à prendre en cas d’une contamination sont décrites sous la rubrique Mesures. Aucune nouvelle contamination n’a été découverte sur des productions belges depuis 2003. Si, dans le cadre du programme de monitoring ou suite à une notification de contamination provenant de l’étranger, un lot de pommes de terre est déclaré contaminé, l’AFSCA met en œuvre un examen afin de déterminer la provenance et la dispersion de la pourriture annulaire. Dans ces schémas, C veut dire contaminé, PC veut dire probablement contaminé et L veut dire libre. Tous les lots qui, dans le cadre de la recherche suite à une contamination, sont désignés « probablement contaminé », doivent être testés.

Les mesures qui sont d’application pour les lots et parcelles contaminés, probablement contaminés et autres, sont repris en résumé dans les schémas ci-dessous. 1993 concernant la lutte contre le flétrissement bactérien de la pomme de terre. La pourriture brune est causée par la bactérie Ralstonia solanacearum. La race 3, qui concerne nos régions, touche principalement la pomme de terre et la tomate et est sans grande virulence sur les autres cultures de solanacées. Les autres plantes-hôtes sont les adventices S. De plus, une épinastie des pétioles peut se produire. Quand cet exsudat se dessèche, de la terre reste attachée au tubercule au niveau des yeux.