La Signification du bonheur PDF

Description de l’image Bhutan in its region. Bhoutan, est un pays d’Asie du Sud sans accès à la mer. Shabdrung Ngawang Namgyal, fuyant la persécution religieuse au Tibet, unifie la région et cultive une identité bhoutanaise distincte. La Signification du bonheur PDF entre en contact avec l’Empire britannique.


Il en devient ensuite un protectorat. Le Bhoutan continue de maintenir des relations bilatérales fortes avec l’Inde de laquelle il se détache en 1949. La géographie du Bhoutan varie des plaines subtropicales dans le sud aux montagnes de l’Himalaya au nord, où certains sommets excèdent 7 000 m. L’hindouisme est la seconde religion du pays. 1985, le gouvernement bhoutanais décide de ne plus considérer comme bhoutanaise la population d’origine népalaise, ce qui entraîne l’exil, plus ou moins contraint, de ces Bhoutanais d’origine népalaise, privés de leur citoyenneté.

En 2008, le Bhoutan passe d’une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle et organise ses premières élections générales. L’étymologie précise de Bhoutan est inconnue, mais il est probable que le nom dérive de l’endonyme tibétain Bod, utilisé pour le Grand Tibet. Six voyages du Français Jean-Baptiste Tavernier, publié en 1676. Toutefois, tous ces usages renvoient non au Bhoutan tel qu’on le connaît aujourd’hui, mais au royaume du Tibet. Sur place, le Bhoutan a beaucoup de noms différents. Le nom local du pays est Brug-yul, souvent transcrit Druk Yul, il signifie  terre du dragon . Des outils en pierre, des armes, des éléphants, et des ruines de grandes structures en pierre témoignent de la présence humaine vers 2000 av.

Le Bhoutan aurait été peuplé entre 500 et 600 av. Monba, pratiquant la tradition animiste du bön. Le dzong de Punakha et son pont en bois au printemps. La plus grande partie de l’histoire bhoutanaise n’est pas très bien connue puisqu’un incendie qui a ravagé l’ancienne capitale, Punakha, en 1827 a détruit les archives. Bhoutan est très fortement influencé par son histoire religieuse.

Plusieurs sub-sectes du bouddhisme y émergent, soutenues par divers chefs de guerre mongols. Shabdrung Ngawang Namgyal en créant un réseau de forteresses ou dzong à codirection administrative et spirituelle. Beaucoup de ces dzong existent toujours, et jouent toujours un rôle spirituel et administratif. Les jésuites portugais Estevao Cacella et João Cabral sont les premiers Européens dont on peut attester la présence au Bhoutan. Après presque huit mois dans la région, Cacella écrit une longue lettre sur ses voyages. La mort de Ngawang Namgyal en 1592 reste secrète pendant 54 ans. Après une période de consolidation, le Bhoutan revoit des conflits armés internes.