La transition préméditée PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Photographie d’une répétition de La Guerre des mondes au théâtre Mercury. 30 octobre 1938 sur le réseau CBS aux États-Unis. La mémoire collective a retenu que l’émission aurait causé un vent de panique à travers les États-Unis, des dizaines de milliers d’auditeurs croyant qu’il la transition préméditée PDF’agissait d’un bulletin d’informations et qu’une attaque extraterrestre était en cours.


L’espoir fut éphémère avec la junte. Eminemment instable, son chef renie ses engagements et veut se présenter à la présidentielle. Les Guinéens se lèvent, outrés. Le 28 septembre 2009, une répression préméditée s’abat sur un meeting pacifique. La sauvagerie est inénarrable: 156 mort, 1399 blessés, 109 femmes violentées. L’ONU reconnaît des crimes contre l’humanité et envisage la saisie de la Cour pénale internationale. Ces événements n’ont pas que des effets pervers: pour l’auteur les guinéens peuvent transformer les deuils en ciment pour souder leurs liens.

Mais il s’agit d’une légende forgée par les journaux de l’époque et encore davantage exagérée au fil du temps. Selon André Bazin,  l’incroyable aventure de l’invasion imaginaire  n’a pas été préméditée. Welles est un espoir montant pour le réseau radiophonique qui l’emploie. Columbia Broadcasting System lui laisse, de production en production, un peu plus de liberté créative. Welles y remplit une fonction proche d’un Monsieur Loyal au sein de la troupe. Pris par les répétitions de son Danton, Welles n’a pas le temps de participer activement aux séances d’écriture et les scénaristes-adaptateurs ne sont pas enthousiasmés par le sujet. Le 29 octobre 1938, face à l’indigence des premiers essais enregistrés, il prend la décision, en accord avec la troupe, de situer l’action dans le présent.

Gallup rapportant non seulement le nombre de personnes ayant écouté la transmission mais aussi le nombre de personnes ayant répondu positivement à la question « avez-vous paniqué durant l’émission radio? Il y eut bien quelques rares cas particuliers d’affolement mais, selon lui, point d’hystérie collective. Selon une autre enquête du sociologue Robert E. Cantril n’aurait été fondée que sur des entretiens réalisés auprès de 135 personnes. Parmi ces témoignages, Cantril aurait délibérément choisi ceux qui soutenaient le mieux son point de vue.

Plusieurs faits contredisent la légende du vent de panique. En premier lieu, l’émission de Welles n’a pas eu énormément d’auditeurs le soir du 30 octobre 1938. D’après le sondage mené par le service d’audience C. De plus, parmi les sondés qui écoutaient effectivement la Guerre des mondes, aucune réponse ne laissait entendre qu’ils la prenaient pour un bulletin d’informations réel.

La dramatique radio de Welles eut peu d’auditeurs, mais la presse nationale se déchaîna contre cette petite station. La presse s’inquiétait de l’ampleur que la radio prenait aux dépens de la presse, qui perdait de plus en plus de publicité en faveur de la radio. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Brouhaha Un Monsieur Wilmuth vient dire que justement il écoutait CBS. Mais Monsieur Wilmuth ne parle pas assez fort ! Mes bien chers concitoyens, je ne vous cacherai pas la gravité de la situation. Ni l’extrême gravité de la menace à laquelle nous sommes confrontés.

Pour autant, je vous en suppliegardez votre calme Pour le moment, l’ennemi est cantonné sur une portion réduite du territoire. Prions que les forces armées parviennent à l’y maintenir. En attendant, tournons-nous vers Dieu et continuons, comme si de rien n’était. Que notre Nation se dresse face à cette menace d’extinction. Vous êtes à l’écoute de CBS qui transmet actuellement une adaptation radiophonique originale d’Orson Welles et du Mercury Theatre de La Guerre des mondes d’H. Passage plus proche du Théâtre radiophonique.

Il s’agit d’un dialogue entre un soldat et Pierson puis d’un récit type journal intime toujours par Pierson. La défaite  bactériologique  des Martiens est rapidement évoquée. Le récit se conclut par l’évocation d’un musée où sont présentées les carcasses de machines de guerre martiennes. Une séquence de Radio Days de Woody Allen met en scène Dianne Wiest et l’un de ses soupirants. Ils sont en voiture, bloqués par le brouillard et paniquent en entendant l’émission. Dans l’épisode d’Halloween, Simpson Horror Show XVII des Simpsons, il y est fait référence suivi d’une vraie attaque extraterrestre des deux aliens Kang et Kodos . Au tout début d’un épisode de Malcolm, Dewey fait référence à la panique engendrée par l’œuvre, et souhaite en prendre exemple pour faire une blague à son grand frère Reese.