La Véritable histoire d’Alexandre le Grand PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie la Véritable histoire d’Alexandre le Grand PDF. La Liseuse de Fragonard, vers 1770, conservée à la National Gallery of Art, Washington. Le roman est un genre littéraire, caractérisé essentiellement par une narration fictionnelle.


« Il crut qu’il était envoyé de Dieu avec la mission d’organiser tout, de modifier tout dans l’univers. Il voulait assujettir à une seule forme de gouvernement l’univers tout entier » (Plutarque, Vie d’Alexandre).

Alexandre le Grand… Né en 356 avant J.-C. à Pella, fils du roi Philippe II de Macédoine et d’Olympias d’Épire, héritier du trône de Macédoine.

En treize ans, il devient le plus grand conquérant de l’Antiquité et se constitue un immense empire. Des montagnes macédoniennes jusqu’aux rives du fleuve Indus, au pied de l’Himalaya, il unit l’Occident à l’Orient en un espace immense qui représente aujourd’hui la Grèce, la Turquie, Israël, la Palestine, l’Égypte, la Syrie, l’Irak, l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan.

Les instantanés pris sur le vif par ses compagnons de route se sont perdus à jamais dans les poussières du temps. Seuls subsistent des récits élaborés bien après sa mort, par des historiens grecs et latins comme Plutarque (c. 45-125), Arrien (95-180), Diodore de Sicile (Ier siècle av. J.-C.) ou Quinte-Curce (Ier-IIe siècle). Dans ces récits, choisis et organisés par Jean Malye, c’est toute la vie et la personnalité de ce jeune homme surdoué qui nous sont restituées: ses conquêtes, ses batailles, sa mort, sa légende.

La place importante faite à l’imagination transparaît dans certaines expressions comme  C’est du roman ! Depuis son apparition, le genre romanesque a connu de nombreuses évolutions formelles et mises en question, aussi bien dans sa réception publique que du fait des écrivains. Histoire et aussi avec la généralisation de l’apprentissage de la lecture par l’école et la diffusion imprimée. Toute tentative de définition satisfaisante du roman est étroitement liée à l’identification de ses origines. Ainsi, nombreux sont les théoriciens du roman qui ont cherché à appuyer leurs théories génériques sur des théories étymologiques.

Voilà pourquoi une entrée satisfaisante pour tenter de définir le terme de roman peut se trouver dans l’origine même de ce mot. Au Moyen Âge, l’usage du latin se restreint aux textes écrits tandis que les communications orales se font en langue romane. Le latin n’étant connu que d’une minorité de la population, constituée essentiellement de religieux et de lettrés, il faut alors transcrire ou écrire en langue romane certains textes afin de les rendre accessibles à un public plus large. Le terme se met à désigner progressivement un genre littéraire à part entière. Le terme commence alors à se rapprocher de son sens moderne, celui de récit fictif à épisodes centré autour d’un ou de plusieurs personnages. Le roman a tout d’abord été le récit d’une aventure fantastique, comprenant un personnage idéal vivant une aventure idyllique elle-même. Les livres étaient au début destinés aux nobles et non au peuple.